Le RFD ne participera pas à la Marche contre la haine ....Communiqué

, par  masterEveil , popularité : 8%

Nous avons reçu une invitation de l’Union pour la République pour participer à une marche que ce parti compte organiser contre ce qu’il a appelé le "discours de haine et d’extrémisme".

Dans ce contexte, le Rassemblement des Forces Démocratiques souhaite apporter les précisions suivantes :

1. Nous considérons qu’il n’y a aucune forme de haine entre nos composantes nationales, ni parmi les patriotes, leaders nationaux ou d’opinion, malgré les manipulations entretenues ces derniers temps par des milieux inconnus. Le peuple mauritanien reste attaché, dans toute sa diversité, aux idéaux de fraternité, de coexistence pacifique, de liberté et de dignité ;

2. Nous sommes surpris par la soudaine importance attachée par le régime de Ould Abdel Aziz à cette sensible question, alors que le chef de l’Etat lui-même a déjà vilipendé l’une des composantes de ce peuple lors d’un discours à Néma. Ce régime a, en effet, toujours négligé la question de l’unité nationale en laissant courir les pratiques et les déclarations qui la menacent publiquement. Il est allé même jusqu’à encourager ces pratiques et déclarations, en nommant leurs auteurs à d’importants postes ou en leur octroyant des privilèges ;

3. Durant tout son règne, le régime en place s’est focalisé sur le pillage des richesses du pays, affamant ainsi ses citoyens et érigeant l’injustice et la frustration en véritable système. Pour masquer son retentissant échec face aux légitimes revendications politiques, économiques, sociales et de droits de l’Homme du Peuple mauritanien, il recourt à de vulgaires comédies ;

4. Nous réaffirmons notre attachement à la lutte que nous menons, au sein de l’Opposition Démocratique, depuis trois décennies pour l’établissement d’un Etat de droit et pour le renforcement de l’unité nationale, en vue d’éliminer toutes les formes de discriminations entre nos composantes nationales et permettre au peuple mauritanien de jouir de ses richesses dans un climat de concorde, de justice, de liberté et de démocratie.

Par conséquent, le RFD ne se voit nullement concerné par cette marche dont le timing et les objectifs restent, pour le moins, douteux. Nous lançons, à cet égard, un appel aux habitants de Nouakchott et à toutes les forces vives de la Nation pour décliner cette invitation malsaine, émanant d’un régime qui porte l’entière responsabilité des souffrances du Peuple mauritanien.

Nouakchott, le 1er Jumada Al Oula 1440 - 07 janvier 2019

Le Département de la Communication du RFD

Navigation


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)