Le gouvernement d’accord sur les amendements constitutionnels

, par  masterEveil , popularité : 16%

Le gouvernement mauritanien a approuvé les amendements constitutionnels proposés par le dialogue organisé entre la majorité et l’opposition pendant la première vingtaine du mois d’octobre dernier, a déclaré le porte-parole du gouvernement.
Selon Mohamed Lemine Ould Cheikh qui donnait un point de presse, jeudi soir à Nouakchott, cette approbation a eu lieu lors de la réunion hebdomadaire du Conseil de ministres. Parmi les amendements prévus figurent notamment la suppression du Sénat et son remplacement par des conseils régionaux ainsi que le changement de l’hymne et des couleurs du drapeau nationaux. En revanche, il n’a pas été question de changement sur les articles relatifs au nombre de mandats présidentiels et à l’âge limite de la candidature au poste de président de la République. Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, avait d’ailleurs affirmé, dans le discours d’ouverture du dialogue, qu’il ne cherchait pas à se maintenir au pouvoir à travers un nouveau mandat.
Aux termes de la Constitution, le chef de l’Etat a droit uniquement à deux mandats de 5 ans chacun. Ould Abdel Aziz a été élu en 2009, puis réélu en 2014, d’où son second mandat expire en 2019. Le dialogue et ses recommandations ont été rejetés par l’aile dure de l’opposition mauritanienne regroupée au sein du Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU).