Le ministère de l’Education conditionne la prorogation des contrats des prestataires de services éducatifs au retour au lieu de travail

, par  masterEveil , popularité : 0%

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation technique et de la Réforme a annoncé qu’il était prêt à proroger les contrats des prestataires de services éducatifs qui le souhaitent à la condition qu’ils rejoignent leurs anciens lieux de travail dès la reprise des études lundi prochain.

Le ministère a souligné, dans un communiqué rendu public le vendredi 8 janvier courant, qu’en plus du renouvellement des contrats, l’indemnité d’éloignement sera doublée pour ces prestataires, indiquant que ceux qui n’auront pas rejoint leur lieu de travail pendant cette période seront considérés comme ayant choisi de ne pas renouveler leurs contrats, qui seront, par conséquent résiliés.

Voici le texte de la déclaration :

"Aux termes de leurs contrats de service qui prennent fin le 31 décembre dernier, le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation technique et de la Réforme informe les prestataires de services éducatifs que ses directions régionales sont prêtes à accorder un contrat de service éducatif pour une durée d’une année à ceux qui le souhaitent et qui ont rejoint leurs anciens lieux de travail à la reprise des études, le lundi 11 janvier 2021.

Il considère que tout celui qui n’a pas rejoint son lieu de travail à la date susmentionnée aura choisi de ne pas renouveler son contrat. Par conséquent celui-ci est réputé résilié, ce dont le cocontractant a le plein droit.

Notons qu’outre les conditions du contrat de service précédent, les contractants bénéficieront, cette année, du doublement de l’indemnité d’éloignement tout comme les enseignants officiels


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)