Le monde débute le Ramadan mardi et mercredi

, popularité : 100%

A quelques jours de la fin du mois de Chaa’ban, le monde musulman attend avec impatience l’annonce de la venue de notre noble invité, le mois béni de Ramadan. Un moment de joie espéré en famille car il marque le début d’un marathon spirituel accompagné d’un élan de générosité. Début du Ramadan estimé au 10 juillet 2013 en Arabie Saoudite

Depuis plusieurs semaines, les astronomes sont sollicités afin d’estimer la naissance de la nouvelle lune et sa visibilité marquant le début du mois de Ramadan. Ainsi, Dr Ali Al Shukri, professeur d’astrophysique à l’Université King Fahd à Riyad en Arabie Saoudite a déclaré que la lune de Chaaban lune disparaîtrait le 8 Juillet, juste après le coucher du soleil et qu’il serait presque impossible que la nouvelle lune soit aperçue de la Mecque ce jour-là. Il ajoute que la nouvelle lune marquant le début du mois de Ramadan sera visible dans la soirée du 9 juillet et que par conséquent le 9 juillet serait le dernier jour du mois de Chaaban et le 10 juillet le premier jour du mois de Ramadan pour l’Arabie Saoudite. Le 10 juillet est aussi la date avancée par le Planétarium de Sharjah aux Emirats Arabes Unis. Reste que, lundi soir, la tradition d’observation de la lune survivra dans certaines mosquées. "Je pense qu’il n’y aura aucune différence avec les années précédentes", considère M’hammed Henniche, de l’Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis. "Depuis toujours, il y a trois ou quatre références importantes, l’Arabie Saoudite, l’Égypte ou le Maghreb. Ces pays ont des comités, des conseils spécialisés, donc tout les monde les suit", constate-t-il, "C’est l’habitude". En France, le Conseil Français du Culte Musulman a adopté de manière unilatérale et sans discussions le calcul astronomique dans la détermination du début du mois de Ramadan. Des calculs qui étaient certes utilisés auparavant mais dans le cadre de prévisions et d’estimations. La détermination du mois de Ramadan était jusque là, le fruit d’une observation oculaire.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)