Le parlement mauritanien se dirige vers un vote de défiance contre le gouvernement actuel

, par  masterEveil , popularité : 11%

Le site « akhbarw.net » a appris, par des sources informées, que des rapports sont parvenus au président Mohamed Ould Abdel Aziz, l’informant que les députés, au sein de la majorité présidentielle, se dirigeraient vers le rejet ou le blocage du gouvernement de l’actuel premier ministre Yahya Ould Hademine.
Ces rapports semblent avoir retardé la décision du président Ould Abdel Aziz, consistant à démettre de ses fonctions le premier ministre Ould Hademine, juste après le referendum pour se conformer aux usages réglementaires.
Une situation qui laisse dire à certains observateurs, que le gouvernement actuel agit en dehors de la légitimité.
Mais, le président Ould Abdel Aziz, qui a reçu un coup fatal des sénateurs, ne compte pas proposer maintenant au parlement un nouveau gouvernement, avant de mettre un terme au profond différend qui oppose Sidi Mohamed Ould Maham, président du parti UPR au pouvoir au premier ministre Yahya Ould Hademine et débarrasser le parlement de certains "députés rebelles qui y sont cachés".
Dans ce contexte, il n’est pas exclu que les députés iraient jusqu’à initier une motion de censure contre le gouvernement actuel, si ce dernier ne présenterait pas sa démission immédiate.
Reste à savoir, si le président de la république ira, lui aussi, jusqu’à dissoudre le parlement, dans le cas où certains députés décideraient d’émettre une motion de censure contre son gouvernement actuel, qu’il maintient.
Des scénarios possibles qui rappellent les derniers jours du règne de Sidi Ould Cheikh Abdellahi, premier président civil mauritanien élu démocratiquement, contre lequel le président actuel, Mohamed Ould Abdel Aziz, a monté un coup d’Etat en 2008.

Source : http://www.akhbarw.net/
Traduit par Adrar.Info


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)