Le pouvoir ne veut pas de dialogue dit le Président du RFD Ould Daddah

, par  Webmastrer , popularité : 19%

Le régime mauritanien a prouvé qu’il ne veut pas de dialogue, a affirmé mardi 2 aout courant le leader du RFD Ahmed Ould Daddah, précisant qu’il a rejeté les préambules du document soumis par l’opposition réunie au gouvernement.

« Le RFD est un parti de dialogue, qui soutient et exige constamment les concertations, mais qui, refuse par contre de cautionner des pourparlers qui manquent de sincérité et de responsabilité et qui ne peuvent tirer le pays de l’impasse dans laquelle il patauge » a-t-il dit.

Le Président du RFD a déclaré par ailleurs sa solidarité ainsi que celle de tous les membres du parti avec les jeunes militants du mouvement du 25 février, condamnés à 3 ans de prison, considérant la peine prononcée contre eux, pour avoir manifesté pacifiquement, de recul des libertés et d’agression commise envers tous les activistes.

Cridem