Le ramadan, mois sacré pour les musulmans, débute ce samedi

, par  masterEveil

Le mois sacré de jeûne et de prières commence samedi pour la communauté musulmane. Pilier de l’islam, il représente un mois de piété et de charité.
Ils seront près d’un milliard de musulmans à travers le monde entier à entamer samedi le mois sacré de jeûne et de prières du ramadan. Un jeûne qui commémore la révélation divine reçue par le prophète Mahomet dans la religion musulmane. Un des cinq piliers de l’islam, avec la profession de foi, l’obligation de la prière cinq fois par jour, le pélerinage à La Mecque et l’aumône, il représente quatre semaines de charité, de piété et de frugalité.
Durant cette période, qui dure 29 ou 30 jours, les croyants s’abstiennent de manger, de boire, de fumer et d’avoir des relations sexuelles du lever au coucher du soleil. Ce jeûne est conçu comme un effort spirituel, une lutte contre la séduction des plaisirs terrestres. Mais, à l’heure de la rupture quotidienne du jeûne, des repas de fête rassemblent traditionnellement les familles et l’activité sociale est intense. La fête de fin du ramadan, l’Aïd el-Fitr, est également célébrée avec faste, souvent en famille.

Qui est concerné ?

Le respect du jeûne est imposé à tous les croyants qui ont passé l’âge de la puberté. Même si les enfants sont dispensés, il est recommandé de les y habituer progressivement. Femmes enceintes ou nourrices, malades, voyageurs et combattants ont le droit de ne pas observer le jeûne, mais le devoir de s’y soumettre dès qu’ils sont à nouveau en état de le faire. Le ramadan risque d’être particulièrement éprouvant cette année pour de nombreux pratiquants car il se déroule durant la période où les jours sont les plus longs et où les températures sont très élevées dans la plupart des pays musulmans.
Le ramadan correspond tradtionnellement au neuvième mois du calendrier de l’Hégire, auquel les musulmans se réfèrent pour leurs fêtes religieuses et qui s’appuie sur le cycle lunaire. Ce calendrier compte onze jours de moins que le calendrier solaire et, pour cette raison, les dates de début et de fin du ramadan varient tous les ans. Le premier jour est déterminé lors de la "nuit du doute" durant laquelle on observe l’apparition du premier quartier de la nouvelle lune, qui doit être visible à l’œil nu et dûment constatée. Des théologiens, savants et religieux se réunissent donc tous les ans pour fixer l’heure précise, variable selon les endroits du globe.
En Arabie saoudite, qui accueille les deux principaux lieux saints de l’islam (La Mecque et Médine), les commissions chargées de l’observation du croissant lunaire ont fixé jeudi le début du ramadan à samedi. La fin du jeûne, marquée par la fête de l’Aïd-el-Fitr, sera célébrée le 25 ou le 26 juin selon les pays.
Lepoint.fr