Le siège flambant neuf du Conseil Constitutionnel inauguré par le président

, par  masterEveil , popularité : 90%

Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a inauguré jeudi matin, à Nouakchott, le nouveau siège du Conseil Constitutionnel, composé de trois étages.

Le Président de la République a coupé le ruban symbolique, marquant ainsi le début de l’usage de cet immeuble qui ne manquera pas de contribuer, à relever le rendement de cette institution constitutionnelle de souveraineté et en améliorer l’apport. Il a écouté les explications afférentes aux composantes de l’immeuble et ses caractéristiques techniques.

Le Président de la République a suivi un exposé succinct sur les diverses étapes de l’exécution des travaux ayant abouti à ce nouveau monument et les modalités par lesquelles les chargés de travaux sont parvenus à les exécuter avant l’échéance prévue. Il a effectué une visite dans les différents bureaux, en compagnie de la ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement des travaux et de la délégation qui l’accompagne.

La superficie totale de l’immeuble, qui a été achevé en 12 mois, est de 2.400 mètres carrés. Il se compose de quatre niveaux (trois étages et un rez-de-chaussée) comprenant un bureau pour le président, des bureaux pour les neuf membres, les services du secrétariat général et des services auxiliaires, ainsi qu’une grande salle pour les activités du conseil, une mosquée et un parking. Le coût de la construction du siège du Conseil constitutionnel s’élève à 665 millions de nouvelles ouguiyas, sur financement de l’État mauritanien.

À son arrivée, le président de la République a été reçu par le Premier ministre, Mohamed Ould Bilal ; de la ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire ; du wali de Nouakchott Ouest, de la présidente du Conseil Régional de Nouakchott, du maire de Tevragh Zeina et du hakem de la moughataa.

Le Président du Conseil Constitutionnel M. Diallo Mamadou Bathia s’est réjoui qu’au terme de la première année du mandat du Président de la République, cette institution soit visible, située en un endroit stratégique, entre le ministère de la Justice et celui de l’intérieur, à équidistance de la Présidence de la République et de l’Assemblée Nationale.

Le Président du Conseil Constitutionnel a rappelé que le siège de cette institution a été achevé en un temps record et en ce lieu, soulignant les retombées positives du nouveau siège sur le rendement du Conseil.

M. Diallo Mamadou Bathia a rappelé que le Conseil se prononce sur la conformité à la Constitution des lois et de certains règlements dont il est saisi. Il veille à la régularité des élections nationales et référendums. Tel est son rôle a priori. A posteriori, il se charge désormais de la "question préjudicielle".

Il s’agit d’une procédure qui impose qu’une question juridique apparue lors d’un procès et qui relève, pour des raisons de compétences exclusives, d’un autre tribunal que celui saisi pour un litige, soit jugée par cet autre tribunal préalablement au jugement du litige principal par le tribunal saisi. Le tribunal saisi sursoit alors à statuer en attendant que l’autre juridiction ait rendu son jugement.

La ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire, Mme Khadijetou Mint Bouke, a affirmé que la construction de cette installation vitale rentre dans le cadre d’une série de projets que le département veille à exécuter de façon successive, conformément au programme électoral ambitieux du Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

Elle a ajouté que ces projets visent à renforcer le respect de l’État, la construction de sièges adéquats pour les institutions constitutionnelles, à rapprocher l’administration du citoyen dans les meilleures conditions pratiques propices à la mission impartie.

A son tour, le maire de Tevragh Zeina, M. Taleb Ould El Mahjoub, a évoqué la nécessité de bâtir des sièges modernes pour les institutions constitutionnelles dans le pays, en particulier le Conseil Constitutionnel, qui en est l’épine dorsale.

Il a ajouté que le peuple mauritanien attache de grands espoirs au programme électoral du Président de la République dans un contexte marqué par la sérénité, la concorde et le respect de la séparation des pouvoirs.

La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence du chef de file de l’Institution de l’Opposition Démocratique, du ministre secrétaire général de la Présidence de la République, de la ministre conseillère à la Présidence de la République, de membres du gouvernement, du directeur de cabinet du Président de la République, de chargés de mission et de conseillers à la Présidence de la République et des invités officiels.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)