Le traitement réservé par les autorités aux détenus salafistes est honteux et inacceptable, dit le leader de l’IRA

, par  masterEveil , popularité : 13%

Le traitement fait aux prisonniers salafistes, par les autorités mauritaniennes, est honteux, inacceptable et étranger aux valeurs de l’éthique et de la loi, a affirmé le leader de l’IRA, Biram Ould Dah Ould Abeid.

« Ces détenus doivent être soutenus par les religieux, les partis politiques et les défenseurs des droits de l’homme ainsi que de toutes les forces vives de la Nation », a-t-il ajouté.

« La bataille de la grève de la faim, actuellement menée par les prisonniers islamistes, est légitime, après la confiscation du régime de tous leurs droits, dont leur privation du droit de visite des parents, des proches et des amis ainsi que de l’accès à la santé et la rencontre des avocats.

« Les conventions internationales ratifiées par la Mauritanie assurent à chaque détenu son droit, en tant qu’être humain, abstraction fait du crime commis », a-t-il ajouté, affirmant que l’emprisonnement des salafistes, ne signifie par leur isolement de la société.

Cridem