Les assaillants tués de l’hôtel Radisson revendiquaient la libération de terroristes en Mauritanie et au Niger

, par  Webmastrer , popularité : 16%

Les deux assaillants tués dans l’attaque de l’hôtel Radisson de Bamako, le 20 novembre 2015, avaient sur eux une lettre demandant la libération de deux terroristes du groupe islamiste Almourabitoune, a indiqué samedi le procureur du pôle judiciaire spécialisé contre le terrorisme, Boubacar Sidiki Samaké.
M. Samaké a fait cette déclaration à la télévision publique malienne. Il a précisé que les deux assaillants avaient sur eux une lettre écrite en arabe, demandant la libération de deux prisonniers détenus en Mauritanie et au Niger.
Selon lui, le groupe Almourabitoune a été à l’origine de l’attaque du Radisson, qui a fait 22 morts dont trois ressortissants chinois.
Chacun des deux assaillants tués avaient sur lui une somme de 200.000 FCFA, en billets de 10.000 F mis en circulation en octobre 2015, a indiqué le procureur.
Avec la CENTIF (cellule nationale de traitement de l’information financière du Mali), le pôle des enquêteurs va travailler pour retracer l’origine des billets, a-t-il ajouté


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)