Les bambaras mauritaniens sont des nôtres.

, par  masterEveil , popularité : 22%

Interview de Mme Badiallo Ba, 2ème Vice-présidente du PMC Arc-en-ciel chargée des relations du parti avec la communauté Bambara.

Mme Ba Dillo Ba est née en 1957 à AIOUN. Elle a eu une carrière bien remplie. C’est ainsi qu’elle a travaillé tour à tour à la poste, au ministère de l’équipement, au ministère des affaires étrangères, à la Présidence de la République et actuellement elle est employée au ministère de l’habitat et de l’urbanisme. Polyglotte, en plus du français, sa langue de formation, qu’elle maitrise parfaitement, elle parle plusieurs langues nationales telles que le hassaniya, le bambara et le pulaar.

1-Quelles sont les motivations derrière votre engagement politique au sein du PMC Arc-en-ciel ?

Réponse : Je ne suis pas une vraie politicienne et j’ai toujours été réticente à faire la politique qui n’est pas mon point fort. Mais, lorsque j’ai suivi les déclarations du président Balas et surtout son interview à la télévision de Mauritanie, j’ai été agréablement surprise par les propos et les positions patriotiques de cet homme qui se bat contre les injustices et qui appelle avec force à l’unité de tous les mauritaniens qui clame-t-il haut et fort doivent être égaux en droits et en devoirs.

2-Qu’est-ce qui vous séduit au sein du parti Arc-en-ciel et qu’attendez-vous de lui ?

Réponse : Comme j’ai déjà eu à le souligner, ce qui me séduit le plus dans ce parti, c’est la justesse et l’audace de son discours et de ses orientations politiques.

Je trouve que c’est un parti modéré qui a un discours de vérité. C’est un parti ouvert au dialogue et qui prône la paix et l’égalité entre tous le mauritaniens.

3-Pensez-vous que le PMC Arc-en-ciel pourrait faire avancer la cause des bambaras ?

Réponse : Les bambaras sont une partie intégrante de la population mauritanienne. Ce sont des mauritaniens comme les autres mais malheureusement, d’aucuns les considèrent comme des étrangers.

Et, il aura fallu attendre l’année 2016 pour que le président du PMC Arc-en-ciel, Mr Alassane Hamady Soma Ba dit Balas, se saisisse de leur problème pour demander officiellement au cours du dialogue passé de reconnaître la mauritanité des bambaras qui doivent être cités dans la constitution aux côtés des 5 autres composantes de la population mauritanienne. Pour la première fois, au palais des congrès de Nouakchott, au cours de ces assises, des interventions ont été faites en langue bamana ; c’est historique et constitue une avancée notoire et nous sommes convaincus que notre parti n’épargnera aucun effort pour faire entendre et accepter notre cause. Quoiqu’il en soi, nous nous battrons jusqu’au bout pour recouvrer nos droits.

4- Pouvez-vous nous donner une idée sur la présence de la population bambara en Mauritanie ?

Réponse : L’histoire est têtue, elle nous enseigne beaucoup de vérités sur la présence des bambaras en mauritanie et leurs descendants sont présents dans plusieurs localités du pays ( Atar, Boutilimitt, Mbout, Kiffa, Sélibaby et principalement dans les deux Hoods, où des villages mauritaniens comme MODIBOUGOU ne sont habités que par des bambaras authentiques ). Dans d’autres villes, tels que Selibaby, des quartiers portent le nom de bambaradougou qui veut dire : le village bambara.

Le parti mauritanien du concret, Arc-en-ciel, empêchera que nous soyons phagocytés.

Propos reccueillis par
Bakary Gueye, responsable
Section Communication, Arc-en-ciel.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)