Les réformes du football mauritanien

, par  masterEveil , popularité : 18%

Le championnat mauritanien de football est un vaste chantier engagé par l‘équipe dirigeante de la fédération. La saison 2016-2017 qui s’est ouverte le 30 octobre dernier, sera marquée par la mise en place de la formule semi-professionnelle.

Selon cette nouvelle formule, les 14 clubs de première division sont tenus d’engager des entraîneurs titulaires de la licence de niveau 3 de la CAF, la Confédération africaine de football. L’objectif est d’offrir un meilleur encadrement aux joueurs locaux, qui constituent l’ossature principale de la sélection nationale, les Mourabitounes.

Corentin Martins est le sélectionneur national de la Mauritanie : "Aujourd’hui, on a à peu près 60% des joueurs locaux qui sont dans les 23 de la sélection A, donc de nombreux joueurs évoluant en sélection jouent en Mauritanie , et c’est pour cela que je regarde les matchs pour voir sil y a d’autres joueurs qui sont susceptibles d‘être convoqués en sélection."

Les clubs du championnat d‘élite doivent également se doter de sections de jeunes pour préparer la relève. Mais le manque d’infrastructures est un véritable obstacle.

"En général en Afrique, c’est le manque de moyens, mais le plus gros souci c’est le manque d’infrastructures. Donc si le pays était doté d’infrastructures, de stades, il y aurait pas de problèmes. Et on peut espérer ensuite que les moyens suivront. Donc les contraintes sont entrain d‘être diminuées, limites pour que le football aille de l’avant , Les efforts sont entrain d‘être faits", explique Doudou Ly, entraineur ASAC Concorde.

Cette année, la Fifa a doublé la subvention octroyée à la Mauritanie. Elle passe de 250,000 à 500,000 dollars. La fédération mauritanienne de football à son tour a décidé de revoir les sommes reversées aux clubs.

"En fait, cette année nous avons mis en place un cahier de charge qui doit être respecté par tous les clubs. Et en contrepartie, nous avons décidé d’octroyer des subventions aux clubs et en fonction du classement, par exemple celui qui finit premier a 17 millions et la dernière place 5 millions", a indiqué Boubacar Sy, Président de la Commission de Finance a la Fédération mauritanienne de football.

Narcisse NDOUMBE avec MOULAYE NAJIM, Correspondant Africanews en Mauritanie


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)