« Les relations entre la Mauritanie et le Maroc ont quasiment atteint leur plus bas niveau » dit Me Ould Maham

, par  masterEveil

Le président de l’union pour la république, le parti au pouvoir, Sidi Mohamed Ould Maham a reçu vendredi 10 fevrier 2017, le chargé d’affaires à l’ambassade du Maroc à Nouakchott.
« Les relations entre Nouakchott et Rabat ont presque atteint leur plus bas niveau, avec une représentation diplomatique quasi nulle entre les deux pays » a affirmé le Président du parti de l’Union Pour la République (UPR) au pouvoir en Mauritanie, Me Sidi Mohamed Ould Maham.
Ould Maham a fait cette déclaration, au cours d’une interview accordée à un collectif de journaux marocains, dont « El Ahdath El Maghribia », précisant que la Mauritanie n’assume aucune responsabilité dans ce froid.
« Nous n’avons jamais porté atteinte au Maroc, ni fait de notre territoire, une tribune ou un lieu, pour un tel dessein » a-t-il dit, précisant qu’il n’existe pas en Mauritanie, d’opposants marocains ou de combatta
nts qui menacent la sûreté et la sécurité du Maroc.
« Les déclarations de Chabat sont la goutte qui a fait déborder le vase, du fait qu’elles ont touchées le noyau des relations et qu’il a parlé des frontières historiques et de choses de ce genre. » a ajouté le Président de l’Union.
« Au finish, nous n’avons que ce Territoire et nous sommes capables de consentir beaucoup de sacrifices aux frères marocains, mais nous ne pouvons pas leur faire des concessions sur notre Territoire et sur nous-mêmes et par conséquent nous n’avons pas de compromis à faire à ce propos » a-t-il poursuivi.
« Bâtir des relations avec Rabat ne doit pas être perçue sous l’angle de nos relations avec l’Algérie ou le Polisario » a souligné Me Ould Maham.
« Ce complexe des relations doit disparaitre, puisque nos liens avec nos frères au Maroc, doivent être érigés sur la base d’intérêts mutuels, des relations, de la parenté et des rapports historiques » a dit le Président du parti.
« Les frères marocains regardent toujours leurs relations avec la Mauritanie, partant de celles de nos liens avec l’Algérie et le Polisario » a-t-il ajouté, affirmant que la question doit dépasser cette perception.
« Les relations entre la Mauritanie et le Maroc doivent être élevées sur des bases saines, sur ce qui lie les deux peuples et les deux pays, loin des autres emprises de voisinage, loin de notre position et de nos relations avec l’Algérie, du niveau des relations entre nous et le Polisario et même le Sénégal ; qui sont tous des influences desquelles, il faut se tenir à l’écart, tout en oeuvrant pour solder les choses entre nous mêmes « , a poursuivi Me Sidi Mohamed Ould Maham.

Le conflit avec le Polisario

A propos du conflit entre le Maroc et le Front Polisario, le Président de l’Union a indiqué que ces événements se déroulent sur un territoire sahraoui et non en Mauritanie, soulignant avoir remarqué la ligne outrée empruntée par tribunes marocaines contre la Mauritanie, selon laquelle, nous avons facilité l’accès aux côtes de l’océan Atlantique au Président du Polisario.

« Le Président sahraoui n’a pas besoin de notre appui, puisqu’il y a de nombreux passages pour les sahraouis à Mijek Igleibatt Elvoula, Goueinit El Bir Lehlou » a-t-il dit.
« En conséquence, nous ne sommes pas une partie prenante dans ce conflit, nous sommes neutres et nous nous abstiendrons de tout mépris à l’égard de toute partie de ce différend. Nous sommes sincères dans notre neutralité dans ce conflit et en même temps, déterminés à bâtir des relations parallèles avec tous les frères et proches, qui doivent considérer cette volonté « , a-t-il continué.

Les visites réciproques

Répondant à une question relative, à son sentiment de visites réciproques des dirigeants des deux pays, le Président de l’Union a dit : « tout est possible. Ce que je peux personnellement exprimer, c’est la volonté politique de la Mauritanie. Je pense toutefois, qu’il est temps d’ouvrir une nouvelle page dans nos relations, et très sûr, partant de ma connaissance de la volonté politique de mon pays, que tout pas positif fait par les frères au Maroc, pour pousser les relations entre les deux pays de l’avant, sera accompagné de deux pas. C’est en conséquence, l’expression réelle de la volonté politique de la Mauritanie.
« Toutefois, elle ne serait pas le nombre facile de l’équation et n’acceptera jamais, que son attachement au dialogue et au renforcement des relations avec nos frères, se fassent à nos dépens », a-t-il conclu.

rapideinfo