M’Bareck Ould Beyrouk remporte le Prix du Roman Métis

, par  masterEveil , popularité : 15%

La 6ème édition du prix littéraire des lycéens réunionnais et malgaches a consacré Le tambour des larmes de notre compatriote M’Bareck Ould Beyrouk. Celui qui est en train de s’affirmer comme le plus illustre de nos romanciers francophones étaient en compétition avec quatre autres écrivains dont un de renom : le franco-congolais Alain Mabanckou qui participait avec son roman Petit piment (Seuil).
Créé en 2011, le Prix du Roman Métis des Lycéens mobilise depuis cinq ans des jeunes et des équipes pédagogiques de toute l’île autour d’une littérature contemporaine, ouverte sur le monde et porteuse de valeurs d’humanisme, de métissage et de diversité.
Depuis 2015, des lycéens malgaches ont rejoint le jury lycéen, à l’initiative de l’Institut Français de Madagascar.
Initié par la Ville de Saint-Denis, la Réunion des livres, l’académie de La Réunion et la DAC-OI, en partenariat avec le Rotary club Saint-Denis Bourbon, la Sofia et l’Institut Français de Madagascar, ce prix invite les élèves de seconde et première à se plonger dans l’univers de quatre romans francophones parus depuis moins d’un an et sélectionnés par le jury du Grand Prix du Roman Métis.
Le Prix du Roman Métis des Lycéens a pour objectif de promouvoir la lecture et l’écriture auprès des jeunes, tout en véhiculant un message de tolérance, d’humanisme, de métissage et d’acceptation de la différence.
Le choix du lauréat revenait à 333 lycéens qui ont relèvé le défi cette année au sein de 10 lycées réunionnais inscrits (303 élèves / 2 voix par lycée : 20 voix) : Lycée Paul Moreau, Bras-Panon, Lycée Levavasseur, Saint-Denis, Lycée Lislet Geoffroy, Saint-Denis, Lycée Evariste de Parny, Saint-Paul, Lycée Louis Payen, Saint-Paul, Lycée Maison Blanche, Saint-Paul, Lycée de Trois-Bassins, Lycée Ambroise Vollard, Saint-Pierre, Lycée Pierre Poivre, Saint-Joseph, Lycée Vincendo, Saint-Joseph. A ces établissements, il faut aussi ajouter 4 lycées malgaches et le Lycée français de Tananarive inscrits (30 élèves / 2 voix).
Lire quatre romans en deux mois, argumenter et débattre avec ses camarades pour défendre son titre préféré puis éventuellement les représenter lors de la réunion du jury et débattre encore, avec les camarades d’autres lycées de l’île, pour élire le lauréat du Prix du Roman Métis des Lycéens. Le défi relevé depuis 2011 par les lycéens de La Réunion mérite d’être salué.
En avril 2017, ils auront le plaisir d’accueillir dans leurs lycées l’auteur qu’ils ont le 15 décembre passé : Bareck Ould Beyrouk.
La sélection 2016 avaient mis en compétition quatre livres : Le Moabi cinéma (Gallimard), de Blick Bassy, Petit piment (Seuil) d’Alain Mabanckou, Vol à vif (Dodo vole éditions) de Johary Ravaloson et Le tambour des larmes (Elyzad) de M’Bareck Ould Beyrouk.
Rappelons que le Prix du Roman Métis est la deuxième consécration cette année pour Le Tambour des larmes après le Prix Prix Kourouma 2016.

Les lauréats
2011 : Delphine Coulin
Samba pour la France, Seuil

2012 : Carole Zalberg
À défaut d’Amérique, Actes Sud

2013 : Cécile Ladjali
Shâb ou la nuit, Actes Sud

2014 : Guillaume Staelens,
Itinéraire d’un poète apache,
Editions Viviane Hamy

2015 : Mohamed Mbougar Sarr
Terre ceinte, Présence africaine

2016 : M’Bareck Ould Beyrouk
Le tambour des larmes (Elyzad)

Synthèse : SNEIBA Mohamed

courrierdunord.info


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)