Madame Coumba Dada Kane : "ce que l’union africaine ne fait pas pour le peuple"

, par  Webmastrer , popularité : 16%


Discours de Madame Coumba Dada Kane pour Ira-Mauritanie à la conférence de solidarité avec les africains opprimés du mouvement urgence africaine

J’aimerais avant de commencer mes propos remercier au nom du mouvement IRA-Mauritanie Mr Kémi Séba et son organisation qui nous a invité à participer à cet événement oh combien important pour la cause que nous défendons pour le peuple mauritanien que nous représentons ici.

L’histoire de la Mauritanie est simple mais elle peut sembler complexe, non elle n’est pas difficile à déchiffrer car elle est faite de racisme d’Etat qui est né avec son indépendance car depuis l’indépendance de la Mauritanie les pères fondateurs d’un système raciste et esclavagiste se sont évertués à favoriser une seule communauté.
Cette communauté arabo-berbère ne représente que prés de 15% de la population nationale et pourtant l’Etat Mauritanien est entièrement dévoué à leurs intérêts au dépend des autres communautés harratines, peules, soninkés, wolofs et bambaras.

La Mauritanie est aujourd’hui le théâtre de l’esclavage sous sa forme la plus archaïque et la plus abominable qui existe et ceci est possible parce que l’Etat mauritanien trouve toute sa légitimité auprès des arabo-berbères en ne faisant rien contre cette pratique , la Mauritanie a pourtant aboli l’esclavage et signé toutes les conventions internationales sur la protection des personnes vulnérables mais à la place des esclavagistes se sont les militants abolitionnistes qui sont incarcérés pour avoir dénoncé l’esclavage, le président d’Ira-Mauritanie Biram Dah Abeid et son codétenu le vice président Brahim Ould Bilal sont sortis de la prison il y’a un peu plus d’un mois et voilà que le pouvoir à procéder à une autre vague d’arrestations au sein de notre mouvement cette fois, elle a concerné le vice président Diop Amadou Tijani , le secrétaire général Balla Touré , le conseiller à la communication Hamady Lehbous , le trésorier Ahmed Hamar Vall ainsi que les cadres d’IRA-Mauritanie que sont
Mr Ousmane Anne ,
Mr Ousmane Lo ,
Mr Moussa Biram ,
Mr Khatri
Mohamed Jarroulah
Mohamed Daty
Abdallahi Matala Seck
Jemal Bleyil,
Abdallahi Abou Diop
Toutes ces personnes sans exception ont été arrêtées soit à leurs domiciles ou à leur lieu de travail et pourtant ils ont été injustement accusés de flagrant délit.
C’est l’occasion ici d’exprimer toutes nos pensées envers eux mais aussi et surtout à leurs familles.

Nos pensées vont aussi à nos amis rappeurs du groupe Awlad le bled obligés de s’exiler au Sénégal pour préserver leurs vies, sans oublier le jeune journaliste Cheikh Baye Ould Mohamed condamné hier seulement à 3 ans de prison.
Nous exprimons ici aussi nos vifs regrets à Mr Tareq Ramadan qui a été expulsé de la Mauritanie ou il se rendait sur invitation de nos compatriotes des mouvements Main Dans la Main et Marmite de partage pour animer des conférences.

Nous ne pouvons conclure notre propos sans souligner le caractère très dangereux du régime en place en Mauritanie a sa tête Mouhamed Ould Abdel Aziz , un régime qui a débuté en 2008 et depuis cette époque les mauritaniens assistent impuissant à sa radicalisation et aussi à un régime qui est trempé dans toutes les scandales aussi invraisemblables les unes des autres allant du trafic de drogue avec Ghana Gâte au terrorisme avec un accord avec le mouvement terroriste Al Quaida.

Le régime est aussi fortement oppresseur envers les militants de droits de l’homme avec l’accentuation du racisme, de la délinquance policière et elle est protégée par une milice militaire qui est à la solde du seul chef de l’état nommé BASEP, une milice qui nous rappelle d’autres dictatures sanglantes.

Ira-Mauritanie à travers cette déclaration exprime ses vives préoccupations quant à la stabilité de la Mauritanie mais de la sous région car si le régime qui est présentement entre les mains d’une seule personne continue sa route provocatrice et complètement irresponsable, il y’a de forte chance que notre pays tombe dans une spirale de violence.

Nous profitons aussi de cette tribune qui nous est offerte pour lancer un appel au peuple africain, aux panafricanistes vrais pour la création d’une marche unitaire et solide pour la construction des démocraties qui assureraient la protection et le bien être des peuples africains.

Nous sommes ainsi très satisfaits de notre collaboration avec beaucoup d’organisations de la société civile sénégalaise.
Nous sommes très honorés de travailler avec le mouvement panafricaniste urgence panafricaniste et nous prenons à notre compte le slogan : ce que l’union africaine ne fait pas pour le peuple. Le peuple le fera pour lui-même. Car nous avons la certitude que l’avenir des peuple africains se construira avec les africains.

Dakar le 17 Juillet 2016