Mauritanie : Biram Dah Abeid annonce "le sursaut national"

, par  masterEveil , popularité : 20%

Après une absence de huit mois, Biram Dah Abeid, président du mouvement antiesclavagiste IRA Mauritanie annonce son retour au bercail le 15 janvier avec un projet de sursaut national.

« J’ai une plateforme de propositions pour le sursaut national, un plan de sauvetage du pays que je vais proposer à des membres de la société civile et politique mauritanienne représentative de ceux qui sont au pouvoir, mais aussi de ceux qui sont dans l’opposition », explique Biram dans une interview au site d’informations M21.

« Le contenu de cette plateforme, précise – t –il, est le fruit de beaucoup de réflexion et d’échanges avec plusieurs personnes attachées à l’unité et à la paix dans ce pays, mais aussi à l’alternance pacifique et paisible du pouvoir en Mauritanie ».

Biram Dah Abeid précise plus loin : « Mes projets, et celui du mouvement IRA, est de participer dans les premières lignes à ce que les Mauritaniens puissent réaliser une transition démocratique et une alternance politique apaisée ».

Dans ce cadre, le président d’IRA Mauritanie appelle à « prémunir le front de l’opposition des dissensions et des phagocytages qui la menacent à la veille de ce processus de transition encore incertain et périlleux ».

Le président d’IRA Mauritanie invite aussi l’opposition politique traditionnelle « à faire les concessions nécessaires à l’opposition sociale, celle des droits de l’homme, afin de répondre à l’espoir et à l’adhésion des larges pans de la population mauritanienne victimes d’esclavage, de racisme, de paupérisation, et d’exclusion sociale et économique. Nous lançons le même appel à l’opposition sociale, dont IRA est la plus représentative ».

Pour Biram, « le Chef de l’Etat lui-même, Mohamed Ould Abdel Aziz, peut être utile en cette période, s’il accepte sans rancœur, sans regret et en toute humilité, de se comporter en ancien Chef d’Etat responsable de son peuple et de la situation qu’il va lui léguer, en garantissant une transition démocratique et paisible susceptible de conduire à une alternance politique réussie ».

Selon le site mauritanien M21, Birame Dah Abeid, président du mouvement Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) s’apprête à rentrer en Mauritanie après une absence de près de huit mois et une campagne internationale en Afrique, aux Etats-Unis et en Europe pour dénoncer ce qu’il considère être « la situation catastrophique des droits de l’homme en Mauritanie, notamment l’esclavage, la discrimination et le racisme »

Alakhbar