Mauritanie : Chaude tirade entre un ministre et un député au sujet d’une « caisse noire »

, par  masterEveil , popularité : 14%

La réunion de la commission des affaires économiques au sein du parlement mauritanien a connu ce lundi , des tirades et échanges d’accusations entre le ministre de l’Economie et des finances Mokhtar Ould Djay et le député de Barkéol Mohamed Ould Babana.

L altercation a commencé suite à une question posée par Ould Babana au ministre Ould Djay sur les revenus du ministre de l’Economie et des Finances , le gouverneur de la Banque centrale ,le directeur général des impôts et le directeur général du Trésor, et si elles représentent vraiment 5% de la masse des salaires dans le pays.

Ould Djay a dit qu’il parlera des revenus du ministre de l’Economie et des Finances, et du directeur de l’impôt parce qu’il a occupé ces deux postes. Il a évoqué l’existence d’une « caisse noire » gérée par le ministre des finances et alimentée à partir des pénalités dérivées de l’évasion fiscale.

Ould Djay a confirmé que le revenu mensuel de ce fonds s’élève à plusieurs millions, accusant les anciens ministres des finances d’utiliser abusivement cet argent et que lui ,a changé cette règle ,après son arrivée au ministère.

De cette caisse noire ne sont prélevés désormais que 3,5 millions d’Ouguiyas par mois, le reste étant distribué aux collaborateurs qui rapportent des informations et nouvelles et renseignent sur les cas de violations et d’ abus, soulignant que la porte d’accès à l’information est ouverte à tous, y compris aux députés.

Le député Ould Babana est intervenu, interrompant le ministre, disant que les informateurs sont censés être subordonnés au ministère de l’intérieur, et non au ministère des Finances, accusant le ministre d’exposer aux députés, ce qui est inapproprié.

Ould Djay a répondu à Ould Babana qu’il était déjà venu le voir dans son bureau et l’a informé de cas de corruption au ministère de la Justice.

Ould Babana a répliqué qu’il avait parlé de cette corruption lors d’une réunion publique au Parlement ,en présence du ministre de la justice, affirmant que le ministre Ould Djay ne lui a pas, non plus, versé de compensation pour les informations qu’il a fournies.

Ould Djay a répondu à son tour, que les informations fournies par Ould Babana concernant le ministère de la Justice ne méritaient aucune compensation.

Ce, a quoi Ould Babana a répliqué : « je ne transmets pas les informations ni au ministre ni à ceux qui sont au-dessus ou en-dessous du ministre », accusant Ould Djay de mensonge et désinformation.

Le ministre des Finances a répondu au député du Parlement, Mohamed Ould Babana, que les informations qu’il lui a fournies, au sujet du ministère de la Justice ,ne valaient pas de récompense financière et il l’a invité à « aller voir ceux à qui ,il fournit des informations pour qu’ils le payent » .

Source : http://alakhbar.info/?q=node/8070

Traduit par Adrar.Info


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)