Mauritanie : L’Opposition démocratique face au défi du piège de la division.

, par  masterEveil , popularité : 12%

Dans les semaines et mois à venir le pouvoir usera de tous les moyens de tous les stratagèmes pour diviser y compris par des manœuvres dilatoires de toutes sortes. La corruption, des mensonges et des falsifications sont déjà en cours sur le terrain et seront encore mis à profit à grande échelle.

Ce système s’est depuis toujours maintenu et ne se maintient encore que par la corruption, par des divergences au sein de l’Opposition, par sa politique discriminatoire entre les ethnies, entre les tributs et raciste entre les composantes nationales. En un mot par sa politique de diviser pour régner, bien connue.

En cette fin de règne il mettra encore tout en œuvre pour exacerber les contractions entre tous les segments de la société en faisant recours à ces procédés mafieux pour se maintenir coûte que coûte.
L’enjeu aujourd’hui est de sauver ce pays qui a tant souffert et continue de souffrir sous la férule d’un pouvoir militaro-putschiste alimenté par une idéologie chauvine. Pour atteindre cet objectif l’opposition doit se mettre à la hauteur de la gravité de la situation.

Le pouvoir a dénaturé ce pays, devenu un pays « anormal » où l’espace des libertés démocratiques se réduit jour après jour où il profite des souffrances des populations et les considère comme moins que rien -illustration est faite par la campagne dite d’implantation de l’UPR.

Les partis politiques de l’opposition doivent se rendre à l’évidence qu’ils ne sont pas dans un pays où les conditions sont réunies leur permettant simplement de s’engager dans une compétition entre eux ou entre parti-état et eux pour conquérir le pouvoir. Ils sont dans un pays où la corruption gangrène tous les rouages de l’Etat, dans un pays miné socialement, économiquement et politiquement. Un pays où l’éducation nationale est à terre et qui emmagasine à elle celle tous les facteurs pour le faire exploser.

Le salut ne pourra venir que de la mobilisation de l’ensemble des mauritaniens sincères qui aiment ce pays et d’une opposition démocratique consciente de sa mission, déterminée et capable de bâtir ensemble une plate forme commune crédible et engage une unité d’actions contre ce système déliquescent. En vérité, la situation objective offre très peu de chance à une opposition divisée.

L’Opposition démocratique a donc le devoir de rester unie et si elle veut relever les défis d’une alternance démocratique. Elle ne doit, en aucune façon se laisser manipuler ou se faire distraire par des querelles intestines inutiles. Elle doit enfin comprendre que tout ce que le pouvoir dispose de moyens de nuisance contre elle est déjà mis en branle : les Renseignements Généraux (R.G) et ses sbires et autres sont à la manœuvre et ne lui feront aucun cadeau et lui tendront toutes sortes de pièges .

Une opposition unie, des propositions concrètes pour une alternative crédible voilà d’espoir pour le peuple mauritanien.

Tout autre calcul politique partisan si légitime soit-il, doit être légué au second plan, il y a plus grand et plus grave, la Mauritanie et son existence en tant que pays viable, doit être la première des préoccupations de tous. Qu’Allah sauve la Mauritanie des dérives destructrices./

Marega Baba/France


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)