Mauritanie : L’ex-maire de la capitale, Ahmed Hamza, quitte le RFD

, par  masterEveil , popularité : 2%

L’ex-président de la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN) a quitté son parti, le RFD. Ahmed Hamza a adressé, ce jeudi 26 juillet, sa lettre de démission au président du parti, Ahmed Ould Daddah. Alakhbar a obtenu une copie de la lettre.

Ahmed Ould Hamza a écrit : « En dépit de tout cet engagement politique, tant pour vous que pour le RFD, j’ai senti, avec amertume, que depuis un certain temps, je devenais, de plus en plus, un problème pour vous. A l’origine de cette situation, pourrait-t-on penser, des rumeurs pour lesquelles je n’étais pour rien et qui réclameraient le renouvellement et l’alternance au niveau de notre parti, le RFD. »

Ahmed Hamza de poursuivre : « Quoi qu’il en soit, le constat est, désormais, là. J’étais devenu un problème. En effet, toutes les réunions du parti qui s’étaient tenues au cours des deux dernières années ont toujours été marquées par un malentendu et une incompréhension entre vous et moi-même.

Ainsi, toutes mes demandes de parole ou prises de parole vous irritaient, à chaque fois. Aussi, loin est le temps où nous entretenions d’excellentes relations de concertation et d’échange de points de vue. Plus rien de cela, depuis un certain temps ».

L’ex- maire de Nouakchott souligne aussi : « Il m’était apparu que le manque de dialogue entre le RFD et les autres partis de l’opposition, d’une part, et l’unilatéralisme et l’improvisation, puis la radicalisation de notre parti, le RFD, d’autre part, que tout cela était contre productif. Un point de vue qui était partagé par d’autres responsables de ce parti ».

Alakhbar


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)