Mauritanie : des technocrates dans le gouvernement Ghazouani I (liste)

, par  masterEveil , popularité : 17%

Plusieurs profils issus des institutions de développement figurent dans le premier gouvernement du président Mohamed Ghazouani, dévoilé dans la soirée du 8 août 2019. Ainsi, Mohamed Salem Ould Merzoug, ancien Haut-Commissaire de l’OMVS, devient ministre de l’Intérieur. Jusque-là conseiller à la présidence, ce fin lettré (ancien professeur à l’Université de Nouakchott), est, tout comme le président Ghazouani, originaire de l’Assaba (Est).

Autre nomination, Taleb Sid’Ahmed, jusque-là cadre de la Banque Maghrébine pour l’investissement et le Commerce (BMICE) et ancien fonctionnaire de la Banque Mondiale. Le technocrate entre au gouvernement en tant que ministre de l’Emploi, de la Jeunesse et des Sports. Également isssue des institutions de développement, l’économiste Dr Néné Kane, qui gérait jusque-là la Communication de la Banque Mondiale à Nouakchott, hérite du portefeuille de des Affaires sociales, de l’enfance et de la famille. 

Pour sa part, Mariam Bekaye rejoint le gouvernement en tant que Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, ce après avoir fait les beaux jours du bureau Afrique du Nord de la Commission Économique Africaine (CEA) en tant que haut cadre.

Si la dichotomie entre l’Economie et les Finances épouse une tendance observée dans beaucoup de pays, l’écartèlement de l’enseignement entre trois ministères ne manquera pas d’interpeller les observateurs dans un pays qui affiche des taux très bas d’admission au baccalauréat.

En tout, l’on compte 27 ministres dans ce premier gouvernement, gouvernement test du président élu en juillet avec 52% des suffrages exprimés. L’urgence pour l’équipe gouvernementale a pour nom « développement ».

Voici la liste du gouvernement :

1-Ministre de la justice, Dr Haimouda Ould Ramdhane

2- Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens à l’étranger, Ismail Ould Cheikh Ahmed.

3- Ministre de la Défense nationale, Hanana Ould Sidi

4- Ministre de l’intérieur, Dr Mohamed Salem Ould Merzoug

5- Ministre de l’économie et de l’industrie. Cheikh Kabir Ould Moulaye Taher

6- Ministre des finances, Mohamed Lemine Ould Dhehbi

7- Ministre des affaires islamiques et de l’enseignement originel. Dah Ould Sidi Ould Amar Taleb

8- Ministre de l’éducation fondamentale et de la réforme nationale, Adama Sonko

9- Ministre de l’enseignement secondaire et de la formation technique et professionnelle, Mohamed Maalainine Ould Beyih

10- ministre du Pétrole, des Minéraux et de l’Énergie Mohamed,Abdel Fettah,

11- Ministre de la fonction publique, du travail et de la modernisation de l’administration, Dr Kamara Salou Mohamed

12- Ministre de la Santé . Dr Nadhirou Ould Hamid

13- Ministre de la pêche et de l’économie maritime, Nani Ould Chrougha

14- Ministre du commerce et du tourisme, Mahmoud Sid Ahmed

15- Ministre de ‘l’habitat , de l’urbanisme, Khadija Mint Bouka

16- Ministre du Développement rural, Sidi Ould Zeine

17- 18- Ministre de l’équipement et des transports, Mohamed Ould M’Haimid

18- Ministre de l’hydraulique et de l’assainissement, Naha Mint Mouknas

19- Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique, des technologies de la communication et de l’information, Dr Sidi Ould Salem

20- Ministre de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement DR Sidi Mohmed Ould Ghaber

21- Ministre des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, Dr Nene Kane

22- Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Mariam Bekaye,

23- Secrétaire général du gouvernement, Niang Jibril

24- Ministre délégué auprès du ministre de l’Economie et de l’Industrie chargé de la Promotion de l’investissement et du Développement industriel Habib Ould Hal

25- Ministre conseiller auprès de la présidence de la République, Coumba Ba

26- Commissaire à la sécurité alimentaire Mohamed Mahmoud Ould Bouassrya

27- Commissaire aux droits de l’homme Hassana Ould Boukhreiss,

Financialafrik


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)