Mauritanie : la SNIM affiche ses ambitions pour 2019

, par  masterEveil , popularité : 26%

Réuni avec les délégués du personnel, lundi 11 février, l’administrateur directeur général de la Société nationale industrielle et minière (SNIM) de Mauritanie, Hassena Ould Ely a déroulé sa feuille de route 2019. L’établissement entend porter sa production à 12,3 millions tonnes de fer.

Selon le responsable, la société n’a pas pu atteindre l’objectif de 2018 où la production a atteint 11,09 millions de brut, contre un objectif de 12 millions, soit un déficit de 8%. Une contre-performance que le directeur impute au déficit de production enregistrée à l’usine Guel El Ghain N°2. L’entité n’a offert que 1 million de tonne de fer contre 4 millions fixé initialement.

Évoquant la situation financière de l’entreprise, Hassena Ould Ely a reconnu les difficultés que traverse son établissement. Néanmoins, il a recommandé à la direction et au personnel de conjuguer leurs efforts pour aider l’entreprise à faire face à ses problèmes.

Fort de ses expériences pour avoir dirigé la compagnie aérienne nationale Mauritanie Airlines (MAI) et la Société Mauritanienne de Gaz (SOMAGAZ), Ould Hassena croit fermement qu’il peut bel et bien sortir la SNIM du gouffre.

Rappelons que la SNIM, plus grande compagnie parapublique du pays s’est fixée comme objectif de produire 12 millions de tonnes de minerais de fer par an.

Par Ibrahima jr Dia

 .financialafrik.com


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)