Mauritanie : la majorité des actuels ministres hostiles à la présidence de Ould Baya du Parlement

, par  masterEveil , popularité : 10%

des sources médiatiques généralement bien informées évoquent la gestation d’une forte opposition au sein de la pyramide Etat à la présidence du député Cheikh Ould Baya du Parlement.
Deux tiers du gouvernement seraient à ce propos hostiles à l’élection de l’ex Colonel aux commandes de cette auguste chambre, dont l’ouverture légale a accusé un retard.
Il faut ajouter à cette insurrection silencieuse, les députés de l’opposition qui tiennent à élire un Président de leur propre camp.
Une révolte en cours qui s’apparente, selon des analystes, à celle du sénat dissout pour avoir protesté contre les amendements constitutionnels.
Les mêmes sources parlent aussi de solidarité manifeste des députés de l’Est et du Sud du pays qui seraient disposés à bloquer la candidature de Ould Baya, plutôt soutenue par les zones du Nord mauritanien.
L’UPR a convié ses députés à un diner dimanche soir prochain afin d’annoncer la candidature du député de la cité minière Ould Baya, récemment venu d’un voyage de soins de Paris, à la suite d’un accident routier, au poste de Président de l’Assemblée nationale, rappelle-t-on.
Nitons par ailleurs, le sit-in observé à l’intérieur du parlement par les députés de l’opposition, pour protester contre la violation de la constitution.

Navigation


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)