Mauritanie : ouverture d’une nouvelle saison touristique 2019-2020

, par  masterEveil , popularité : 11%

La saison touristique 2019-2020 a été lancée samedi, 19 octobre à Atar (440 kilomètres au nord de Nouakchott).

Un lancement supervisé par le ministre du Commerce et du Tourisme, M. Sid’Ahmed Ould Mohamed, a été marqué par l’arrivée du 1er vol organisé en provenance de Paris avec à son bord 85 touristes de diverses nationalités européennes.

La nouvelle saison qui s’étend à six mois, devrait valoir environ 6 000 visiteurs contre plus de 3 000 durant la saison 2018-2019. Selon les responsables en la matière.

Intervenant pour les circonstances, le ministre a indiqué que le tourisme mauritanien permet aux touristes de profiter des climats sahariens sereins et de découvrir les paysages et le patrimoine du pays.

Pour l’ambassadeur de France à Nouakchott, Pierre Mollier, présent lui aussi à la cérémonie, il a réitéré l’engagement de son pays à contribuer à l’essor du secteur touristique en Mauritanie eu égard à son importance économique.

Ajoutant que les Français représentent la majorité des touristes en raison de leur amour pour la Mauritanie et se plaisent à découvrir sa généreuse hospitalité et ses magnifiques paysages.

Et que les conditions des activités touristiques soient favorables dans les différentes régions du pays.

Pour sa part, l’ambassadeur du Royaume du Maroc, SEM Hamid Chebar, s’est engagé à mettre à la disposition des mauritaniens l’expérience marocaine et son expertise en matière de tourisme en guise de contribution à l’essor du tourisme qui constitue un pilier essentiel dans le processus du développement.

A noter qu’un exposé sur les mesures prises pour le succès de la saison touristique 2019-2020 a été fait dont l’organisation d’un vol hebdomadaire à partir de la France vers l’aéroport d’Atar durant toute la durée de cette saison.

Par ailleurs, le secteur touristique baigne dans l’espoir de jouer un rôle de locomotive dans l’économie nationale.

Senalioune


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)