Mauritanie : poursuite des arrestations arbitraires contre les responsables médiatiques

, par  masterEveil , popularité : 21%

L’acharnement contre des Directeurs de Sites Informatiques ou d’autres Agences d’informations devient alarmant avec l’arrestation ces dernières heures de trois responsables, ce qui signifie que le pays se tourne invraisemblablement vers une politique de diktat contre les médias au moment où l’on se prépare à lancer les présidentielles prochaines auxquelles aspire le président Mohamed Ould Abdelaziz mais d’ici là, il lui faudra nettoyer le terrain pour qu’il puisse se présenter sans trop de bruit.

Aujourd’hui ce fut le Directeur Général de l’Agence Mauritanienne de Communication « Taqadoum », Mahmoudi Ould Saibout d’être arrêté le mercredi 8 aout courant à Nouakchott par la Police Judiciaire, au moment où il s’apprêtait à monter à bord de son véhicule.Deux policiers en tenue civile l’ont prié de les accompagner, apprend-on.

La rédaction de l’Agence dénonce de vive voix cette arrestation contraire à la liberté de la presse et exige la libération immédiate du Directeur de l’Agence ainsi que du Directeur de la Rédaction du Portail Cridem arrêté quelques heures auparavant, alors que d’autre part,Le militant anti-esclavagiste mauritanien Biram Dah Abeid, par ailleurs candidat aux prochaines élections législatives, a été lui aussi arrêté le mardi à son domicile à Nouakchott :« La police vient de me réveiller pour me dire qu’ils ont reçu l’ordre d’en haut de m’arrêter et que je dois les suivre au commissariat, je pense que c’est lié au fait que la CENI doit nous remettre aujourd’hui un reçu définitif pour la liste nationale des députés », a déclaré Biram un peu après son arrestation.
https://fr.hibapress.com/news-18769.html


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)