Mauritanie : une semaine de détention des journalistes Babacar N’Diaye et de Saibout au Commissariat de police

, par  masterEveil , popularité : 17%

La police mauritanienne poursuit pour le 7e jour consécutif, la détention des journalistes Babacar Baye N’Diaye et Mahmoudi Ould Saibout, respectivement, le Rédacteur en Chef du portail Cridem et le Directeur de publication de l’agence « Taqadoum » de communication.

Une détention qui intervient à la suite d’une plainte pour « calomnie », déposée contre les deux confrères, par l’avocat mauritanien résident à Paris Me Jemal Taleb Mohamed.
L’instruction avec les deux journalistes s’est terminée depuis quelques jours, indiquent des sources proches de ce dossier.
Rappelons par ailleurs que le site « Taqadoum », dirigé par le confère Mahmoudi Ould Saibout a repris un article, déjà publié par de nombreux sites nationaux, qui est toujours en ligne sur certains d’entre eux et que Taqadoum n’a pas produit.
Ce qui signifie que la police ne s’est pas concentrée sur la source de départ de l’info, se contentant plutôt d’interroger Ould Saibout et Babacar Ndiaye.

Soulignons par ailleurs que les deux confrères sont détenus depuis une semaine, bien que l’instruction s’est terminée pendant leur audition, le premier jour.
Ce qui donne à leur arrestation le cachet de détention arbitraire contraire aux libertés publiques et montre un recul de la liberté de presse en Mauritanie, qui occupait jusqu’à une date récente le premier rang dans ce domaine au plan arabe.
Plusieurs associations de presse et partis politiques ont demandé la libération des deux journalistes Mahmoudi Ould Saibout et Babacar Baye Ndiaye et organisé également des sit-in devant le commissariat de police à Tevragh-Zeina pour cette fin.

http://taqadoum.mr/node/4074


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)