Moralité : Les 10 mille d’économies de M’Boirika ne suffiront même pas pour payer son repas, le Jour de l’An

, par  masterEveil , popularité : 10%

Toutes les transactions doivent se dérouler à partir du 1er janvier, en valeur de l’ancienne monnaie (A-UM), de leur dixième, soit un zéro de moins.
Disposer de la nouvelle monnaie (N-UM) serait un parcours de combattant pour la majorité des citoyens, notamment pour les femmes démunies et chefs de ménages des zones rurales et des quartiers Tarhil, des grands centres urbains de la Mauritanie.

Leurs modestes économies, si elles existent, accumulées depuis des années, pour construire une chambre, ne suffiront même pas pour payer leur repas le jour de l’An.

Les 10 mille d’économies de M’Boirika et tant d’autres femmes chefs de ménages, sans moyens comme elles, pour lesquelles, cet argent est une fortune obtenue au prix de leurs efforts pénibles, auront la valeur de 1000 seulement.

Comme elles attendront longtemps pour disposer des nouveaux moyens de paiement, et que les transactions appliqueront, ipso facto, le nouvel étalon ce 1er janvier, M’Boiricka ne pourra pas ce jour-là, offrir du pain et un mets bien préparé pour ses enfants, qui sont ces jours-ci en vacances et pour la plupart du temps à domicile.

Pour les autres citoyens, qui ont 1000 Um par exemple, ils n’auront qu’à la remettre toute au taximan pour faire le demi parcours habituel, pour aller de la maison au centre ville de Nouakchott.

Le reste, ils devront le faire à pied.

PS : Nom prêté pour appuyer cette moralité

Md Ould Md Lemine