N’Diaye et Saïbott condamnés à payer des dedomagements matériels et moraux

, par  masterEveil , popularité : 15%

La Cour Correctionnelle du tribunal régional de Nouakchott Ouest a condamné, hier jeudi 6 septembre courant, Babacar Baye N’Diaye, directeur de Rédaction de Cridem et Mahamoudi Ould Saïbott, directeur du site Taqadoum, pour « diffamation ».

Ils devront payer chacun la somme de 900.000 MRO au plaignant l’avocat mauritanien itinerant résident à Paris Jemal Ould Mohamed Taleb pour le préjudice subi.
N’Diaye et Ould Saïbott devront aussi s’acquitter chacun de la somme de 5200 MRO pour frais de justice.
Enfin, ils devront publier la décision de justice dans trois journaux à « large diffusion à leurs propres frais ».

Le ministère public, qui n’a pas requis de peine d’emprisonnement, ni en sursis avait demandé des amendes d’un million d’ouguiya aux deux prévenus, aux titres de frais de justice. Les avocats avaient demandé, durant les plaidoiries la relaxe de leurs clients.

N’Diaye et Saïbott avaient comparu, jeudi 23 août devant la Cour correctionnelle, en citation directe. Les deux journalistes étaient poursuivis pour « diffamation », suite à une plainte l’avocat Franco-mauritanien Jemal Ould Mohamed Taleb qui estime ainsi que sa sœur avoir été diffamés dans un article de Mondafrique repris par le portail Cridem.

Après une semaine de garde à vue au Commissariat Spécial de Police Judiciaire, les deux journalistes avaient été déférés devant le procureur de la République avant d’être renvoyés devant la Cour correctionnelle. Après l’audience du 23 aout, la cour avait mis sa décision en délibéré. Le verdict a été rendu.
Le Calame avec assentiment


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)