Nouakchott aura bientôt sa place financière

, popularité : 8%


Annoncée depuis quelques mois, la création à Nouakchott d’une Bourse des Valeurs Mobilières (BVM) est en bonne voie. Cette nouvelle place financière de l’Afrique du nord aura le rôle d’activateur de l’économie mauritanienne.

L’étude de faisabilité pour la mise en œuvre de la Bourse des Valeurs Mobilières (BVM) de Nouakchott est confiée à un cabinet européen. Ce même cabinet est connu pour avoir « une solide expérience sur le vieux continent et en Afrique ».

Il a aidé, parmi d’autres, à la conception de la Bourse des Valeurs Mobilières de la Communautés Economique Monétaires des Etats d’Afrique Centrale (CEMAC).

Un rapport qui présente les conclusions de cette étude de faisabilité sera, prochainement, livré à la Banque Centrale de Mauritanie (BCM). Le lancement des activités du projet de la Bourse des Valeurs Mobilières s’effectuera, probablement, au cours de ce premier trimestre de 2014.

Par ailleurs, les Bourses africaines, en forte croissance, permettent de financer le développement du continent, les produits relativement basiques qu’elles proposent les mettant à l’abri des excès spéculatifs critiqués dans les pays du Nord, ont indiqué des experts à Abidjan lors d’une réunion tenue en décembre dernier.

Depuis 2000, les dix principales places du continent ont vu leur capitalisation boursière multipliée par six, pour atteindre 1.300 milliards de dollars environ 960 milliards d’euros, dont plus des trois quarts pour la seul Bourse de Johannesburg avec 1.000 milliard de dollars, à peu près 740 milliards d’euros.

En 2012, le taux de croissance du continent était de 5,2%, contre 5,3% en 2011 et 4,7% en 2010, soit une moyenne de 5%, supérieure à la moyenne mondiale qui se situe autour de 3%.

Lesafriques.com
 


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)