Opinion : 105e Anniversaire de la Garde Nationale

, par  masterEveil , popularité : 21%

La Garde Nationale confirme le renouement avec son glorieux passé
Le corps de la Garde Nationale vient de célébrer pour la deuxième fois, le 105ème anniversaire de sa création, le 30 mai 1912, en vertu du décret n°119/2016 du 11 Mai 1916 portant création de la fête de la Garde Nationale tous les 30 Mai de chaque année.
Cette louable initiative est à mettre à l’actif du Général de division Mesgharou Ould Sidi, chef d’état-major de la Garde Nationale qui donne ainsi vie à une idée chère au Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz dont on sait l’attachement au Vieux et important corps républicain.
Ainsi cent cinq ans après sa création, la Garde Nationale renoue avec son histoire et aura donc l’occasion, chaque année de rendre hommage à ses valeureux membres pour services rendus à la Nation.
En instituant cette journée, le Général de division Mesgharou Ould Sidi a voulu, non seulement honorer les éléments de la garde vivants pour leur abnégation, leur sens du devoir et leur dévouement mais aussi saluer la mémoire de tous ceux parmi eux , qui sont décédés.
Cette louable initiative montre le haut sens de la responsabilité de l’homme qui n’a cessé depuis son avènement à la tête de ce corps dont il est issu, de promouvoir son idéal et de travailler à l’amélioration de ses conditions de travail.
Ceci n’aura été possible sans le feu vert du Président de la République, chef suprême des forces armées et de sécurité, pour qui les forces armées et de sécurité représentent la profondeur du pays et le dernier rempart contre toutes sortes de menaces dans un monde où évoluent toutes formes de crimes et de violence.
Il va sans dire que la Garde Nationale dont les missions principales sont :Le service de l’ordre, le maintien de l’ordre, la protection des points sensibles, la sécurisation des prisons, la lutte contre le terrorisme, le trafic de la drogue et l’immigration en plus du COMBAT mérite respect et reconnaissance.
Comme suscité cette fête a aussi une dimension humanitaire. Elle est l’occasion de se souvenir des membres de la Garde décédés l’année de la célébration et venir en aide à leurs familles. Des gestes de solidarité appréciés par les familles et au-delà par la nation entière et par l’esprit de notre Islam en ce mois bénit du RAMADANE.
La Garde Nationale accompagne le processus de changement et de développement que connaît le pays dans tous les secteurs. Sa chance est d’avoir à sa tête un officier supérieur de grande classe. De la trempe de ceux qui laissent des traces indélébiles. Le mérite en revient en grande partie au Chef suprême des forces armées et de sécurité qui l’a choisi.
Le Général de division MesgharouOuld Sidi s’acquitte de son devoir sans tambours ni trompettes, convaincu que la mission qui lui est confiée est exaltante et déterminante pour le corps de la Garde Nationale et in fine pour le pays.
Enfin, il n’y a nul doute que l’histoire retiendra ses hauts faits que la Garde, reconnaissante, saura le jour venu lui rendre un hommage mérité et que ses amis de promotion largement honorés lui demeureront éternellement fidèles.

DAOUDA NIANG