Opinion : A propos du LT Colonel Sidi Mohamed Ould Vaïda qui porte plainte contre des journalistes

, par  masterEveil , popularité : 14%

La Terreur du 2eme BC ( Bababé) sous commandement de Ould Vaida ; le 2eme bataillon commando dont il dirigeait, était installé à 3m de chez moi à Bababe dans le quartier Hirto, dans les années 90. Ould Vaida ne souriait jamais ! À l’époque, j’entendais des cris dans la maison de notre grand Père Amadou Ama Sow qu’ils ont transformé en une caserne militaire.
Des "Wooy Heegaam Yooy" Feeram Boni" chaque soir, des femmes et hommes pleuraient, qui sont brutalisés en compagnie de leurs enfants et ceci c’est chaque soir. Comment cet homme peut dire qu’il n’a pas torturé ?

Les militaires qui tenaient les sentinelles, obligeaient tout le quartier à dormir à 19h et souvent, ils n’hésitaient pas à arrêter les vieux qui revenaient de la mosquée.
Je me rappelle bien de cette soirée, quand les militaires ont fait tomber une pluie de gifles sur Baba Doro un vieux muezzin qui revenait de la mosquée. Ça reste gravé dans la mémoire. "J’étais jeune mais je n’oublierai jamais ces vieux de mon village torturés par vos soldats"

Combien parmi nous ont été torturés très jeune par des soldats dans la forêt de Ngantaaba ou de Ngéssa Maaro Kidba ? (Paggol jaabe, Gaddugol Ñippéré). Parmi les vieux, certains sont encore en vie et d’autres en exil. Je partagerais des Audios dans lesquels une de nos Grand mère a accepté de nous raconter ces Années de braise, elle revient sur les humiliations, les tortures et Assassinats dont se Ould Vaida était l’auteur.

Nous les jeunes de se village qui est aujourd’hui le bastion des négres de services qui avons vu nos pères, mères et grands parents humiliés, nous ne retenons que les "Roppo zimzim et les Jamma flambo maayi perdu". On nous a pas raconté toute l’histoire du 2eme Bataillon commando qui a fini par nous laisser beaucoup d’enfants et beaucoup de jeunes militaires enrôlés aujourd’hui, ils sont à Zreida et personnes n’a progressé, leurs chefs se servent d’eux pour faire du thé ou s’occuper de leur linge sale et beaucoup ont déserté, pourront témoigner des atrocités que le 2eme bataillon commando a infligé aux pauvres populations du Fouta.

Je ne veux pas donner plus de détails sur les femmes violées, ou des pères de familles humiliés devant leurs enfants pour ne pas réveiller des blessures physiques et psychologiques douloureuses dont ils étaient victimes.

Je demande tout simplement, qui a donné l’ordre aux soldats de Ould Vaida à terroriser, humilier les villageois et des paisibles bergers et cultivateurs qui ont vécu l’enfer dans les années 90 ? NB : Je n’accuse pas mais je livre mon témoignage.

Yero Sow/ Jeune victime de tortures militaires sous le commandement du LT Sidi Mohamed Ould Vaida à la retraite.

https://haratine.blogspot.fr/2017/08/a-propos-du-lt-colonel-sidi-mohamed.html