Opinion : Le système électoral mauritanien est injuste… Avis aux électeurs mauritaniens.

, par  masterEveil , popularité : 10%

L’opposition démocratique mauritanienne doit se battre pour qu’il y ait un seuil, voire quotas d’invalidité d’une élection, par exemple une élection qui n’a pas eu la mobilisation au moins de 50% d’électeurs potentiels inscrits dans les listes électorales ne peut être valide pour donner plus du crédit au processus d’un boycott électoral imposé aux opposants.
Dans l’état actuel des choses, même 10 électeurs qui voteraient le projet d’un référendum illégal qu’il soit, ils valideront le plan électoral concocté par le régime.
Voilà la raison qui pousse souvent l’actuel système à faire boycotter l’opposition démocratique toutes les élections, pour lui laisser le champ libre.
Le jour du référendum, il faudra que les électeurs du NON soient plus nombreux que ceux du OUI à défaut d’un seuil de pourcentage d’une participation exigée par le code électoral qui valide ou invalide automatiquement l’élection.
Le pouvoir de Ould Abdel Aziz use et abuse d’un duel pernicieux qu’il a gagné d’avance sans laisser aucun choix aux autres.
Une élection présidentielle boycottée par tous, l’unique voix du Président putschiste lui-même à sa faveur, lui donne droit de déclarer sa victoire, n’est ce pas absurde ?

Il nous faudra un minimum de participation d’électeurs pour valider une élection si l’on veut que les choses évoluent avec le boycott. J’exhorte, ceux qui ont la possibilité de voter, à le faire en faveur du NON aux modifications constitutionnelles. C’est la seule carte jouable sur l’échec du système militaire très policier mis en place en Mauritanie depuis l’arrivée de soldats déserteurs sur la scène politique.

Diko hanoune
NB : Modéré


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)