Opinion : Un camouflet pour un système sécuritaire trompe l’œil en Mauritanie.

, par  Webmastrer , popularité : 6%

La cavale du fugitif Cheikh Ould Saleck a pris fin ce 20 janvier 2016 en Guinée, grâce à la vigilance et l’efficacité des contrôles à la frontière Guinéenne, contrairement aux allégations et à l’intoxication des ministres mauritaniens et de ses responsables sécuritaires , pressés de se tirer le chapeau à la suite d’une déconvenue, d’une humiliation et d’ une claque donné par ce fou d’Allah , Cheikh Ould Saleck.
Nos services de sécurité en janvier 2015 dans la prison centrale de Nouakchott n’avaient pas pu dans le territoire Mauritanien, dans un lieu confiné ,mettre fin à une mutinerie face à des salafistes dont l’image montre plus haut, pourtant ces individus étaient armés d’armes blanches mais il aurait fallu à toute notre armée nationale et au vendeur de l’illusion sécuritaire de la Mauritanie, le général Mohamed Ould Abdel Aziz de négocier en procédant ipso facto à la libération de quatre salafistes contre la libération de deux gardes.
De qui se moque t-on aujourd’hui ? Sur quoi se fonde cet orgueil déplacé de ne pas vouloir reconnaitre l’efficacité et l’aide d’un pays frère qui est la Guinée ?. Ce que vous n’avez pas pu faire en Mauritanie, pensez vous pouvoir le faire dans un pays étranger et d’autant plus que vous étiez guidés et orientés par ces forces étrangères et votre nombre limité en action ?. Nous pensons véritablement , que vous prenez les Mauritaniens comme des imbéciles, non seulement vous vivez de nos impôts, des maigres finances de nos ressources naturelles sans que nous n’ayons le moindre contrôle sur vous, mais vous nous mentez en longueur de journée sur l’ensemble des volets de la vie économique, culturelle et sociale,(éducation nationale, la vie chère, l’économie du pays, le recensement des Mauritaniens, esclavage, racisme, passif humanitaire , les expropriations des terres, la vente des écoles publiques, les fondations et l’origine de leurs financements etc....) Sérieusement ; qui peut vous croire dans ce pays ?
C’était bien, à la prison centrale de Nouakchott ou le bâtonnier Cheikh Ould Hindi de l’ordre des avocats en négociation avec les salafistes, avait obtenu la libération des otages contre celle de 4 salafistes dangereux, qui avaient menacé et inondé à partir de la prison centrale les réseaux sociaux sur l’imminence de l’exécution des otages. Que pouvez alors nous dire ces ministres et ses commis de la sécurité qui fanfaronnent avoir ramené Cheikh Ould Saleck à la maison ? Comment alors ce fugitif est il sorti de prison avec autant de simplicitè ? et comment a t-il franchi les frontières sans que vous ne démontriez votre efficacité et votre capacité sécuritaire médiocre pour être gentil avec vous ?.

J’ai vraiment peur pour ce pays, si nous nous devons compter sur ces hommes, notre génération n’aura que misère, insécurité, chômage, manque d’éducation et de surcroit mensonge sur mensonge pour que les tenants de cette médiocrité sécuritaire se pérennise au pouvoir et nous endorme avec leurs perpétuelles chansons à la télévision et dans les radios
Qu’Allah , veille sur nos quartiers ou les braquages, les viols et les super marchés de la drogue sont le lot des citoyens à Nouakchott et dans toutes les grandes villes sans que ces fanfarons ne fassent quelque chose.
Merci à la Guinée et merci à Alpha Condé pour l’efficacité de ses forces de l’ordre

Sidi Ould Baye
patriote incontestable


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)