PRÉSIDENTIELLE EN MAURITANIE : L’opposition met en garde contre un "hold-up"électoral

, par  masterEveil , popularité : 22%

Quatre des cinq candidats de l’opposition en Mauritanie ont averti des risques de « hold-up » électoral lors de l’élection présidentielle du 22 juin, après l’attribution du marché de l’impression des bulletins de vote à une société mauritanienne appartenant à un proche du pouvoir. « Nous sentons les prémices de ce hold-up électoral », a déclaré l’opposant historique Mohamed Ould Mouloud. La présidentielle devrait marquer la première passation de pouvoir entre un président sortant et son successeur élu dans ce pays désertique d’Afrique de l’Ouest, qui a connu de nombreux coups d’Etat de 1978 à 2008. « La confiscation du processus électoral par le régime est inadmissible et ne passera pas », a ajouté M. Ould Mouloud, qui s’exprimait aux côtés de l’ancien Premier ministre Sidi Mohamed Ould Boubacar, du militant antiesclavagiste Biram Ould Dah Ould Abeid et du journaliste Baba Hamidou Kane. Ces quatre hommes, ainsi que l’expert financier Mohamed Lemine El-Mourteji El-Wavi, doivent affronter le 22 juin le candidat du parti au pouvoir, Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed, compagnon de toujours du président Mohamed Ould Abdel Aziz. Ils ont appelé à la mobilisation, alors que la présidentielle de 2014 avait été boycottée par les principaux partis d’opposition.

l’expression


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)