Parlement : l’âge de retraite au sein de la police prolongé de deux ans

, par  masterEveil , popularité : 100%

L’Assemblée a adopté au cours d’une séance plénière tenue hier mardi 5 mai courant à Nouakchott, sous la présidence de M. Cheikh Ould Baya, son président, un projet de loi qui abroge et remplace certaines dispositions de la loi portant statut de la police nationale.

Le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, M. Mohamed Salem Ould Merzoug a, au début de son intervention, indiqué que le projet de loi vise à modifier l’âge de la retraite des agents de la police nationale tel que spécifié aux articles 49 et 50 de la loi n ° 03-03-2018 du 8 août 2018, portant statut de la police nationale.

Il a souligné que l’objectif était d’aligner l’âge de la retraite des membres de la police sur celui des autres corps militaire et de sécurité (armée, gendarmerie, garde nationales) dont les membres ont bénéficié d’une augmentation de deux ans de service.

Le ministre a souligné que le gouvernement prendra en considération les observations des députés puisqu’elles procèdent de l’augmentation de l’efficacité des procédures de l’administration.

Il a souligné que le projet de loi permettra au gouvernement de bénéficier de l’expérience de ces retraités dans le secteur de la police nationale et de combler ainsi certaines lacunes en matière de ressources humaines.

Le ministre a passé en revue les différents grades bénéficiant de cette augmentation de la durée du service, qui sont répartis entre les cadres (général et technique) de la police nationale.

Dans leurs interventions, les députés ont d’abord mis l’accent sur la pertinence de la mesure ,puis ont insisté sur la nécessité de la transparence dans les avancements et les affectations.

Ils ont soutenu qu’il convient d’accorder une attention particulière à la formation afin de transférer l’expérience et l’expertise de ceux qui sont au seuil de la retraite au nouveau personnel.

Les députés ont enfin émis le souhait d’une augmentation des salaires des policiers et l’amélioration des conditions des retraités, en général.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)