Plateforme du dialogue sectoriel en marche

, par  masterEveil , popularité : 0%

Différents acteurs et experts,réunis mardi 1 er décembre à Nouakchott se sont réjouis de la mise en place de la plateforme forme de dialogue sectoriel et des résultats engrangés en un laps de temps.

Passant en revue les activités des six groupes ainsi que la restitution de l’étude, les panélistes ont loué la synergie et la dynamique entre les différents acteurs

Ba cheikh Oumar directeur exécutif de IPAR (’Initiative Prospective
Agricole et Rurale) a salué la décision de l’État mauritanien
d’autoriser l’installation de son organisation et magnifié le rôle
joué par les différents intervenants à cet effet. Il s’est dit
convaincu que le travail engagé par la plateforme ne sera pas vaine.’’

Reconnue officiellement, il y a 2 ans par les autorités
mauritaniennes, IPAR-Mauritanie sous l’égide de Mamadou Birane
Wane,secrétaire exécutif, est devenue une dynamique rare et complète dans son œuvre »,se félicite-t-il.

‘’ Toutes les parties concernées doivent se concerter pour mieux faire et mieux agir dans le but d’assister les populations rurales touchées par la pauvreté ‘’évoque-t-il .

Passant en revue les activités des six groupes ainsi que la
restitution de l’étude, les panélistes ont loué la synergie et la
dynamique entre les différents acteurs.

Pour l’expert principal RIMRAPFrank Muller ,la plateforme constitue "un outil original du paysage mauritanien réunissant autour d’une table aussi bien les partenaires que les acteurs concernés par un thème transversal novateur.

De son côté, le Dr Abder Benderdouche,chef de mission
RimRap/UE a mis en exergue les catégories prioritaires du dialogue
sectoriel(lait local, infrastructure rurale, hydraulique pastorale,
sécurité et développement).Il a insisté sur la nécessité de la
poursuite du programme.

Procédant au lancement de l’atelier Mokhtar Ould Ahmed, directeur adjoint des stratégiques de la coopération et du suivi-évaluation au ministère du développement rural a évoqué l’importance des six thématiques qui étaient confiés groupes élaborés l’année dernière et qui selon lui cadrent avec les priorités de son
département.

‘’ Le secteur rural mérite, déclare-t-il, une attention particulière
de la part de l’ensemble. Il a rappelé que le gouvernement œuvre pour une politique qui entre dans la rentabilité du secteur agropastoral. Il dit espérer que l’ensemble des départements concernés par la dynamique travaillent en synergie.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)