Pour un nouvel ordre mondial plus équitable.... Par Mohamed Yeslem Yarba BEIHATT.

, par  masterEveil , popularité : 0%

À vrai dire, pour tout africain, à pays naguère colonisé, sous-développé aujourd’hui et toujours ; frustré à tout moment par un déséquilibre mondial insidieux ; rebuté pat tant d’injustices de la part de cet occident ‘’charognard’’, cynique et sans vergogne ; brisé par tant de déceptions d’un humanisme ‘’hideux’’, car ne considérant comme être humain qu’un américain, ou un européen ; révolté surtout, par cette ignoble politique de ‘’deux poids deux mesures’’, qui ne prête pas la moindre attention aux souffrances des africains et des asiatiques, accoure à la moindre égratignure d’un ‘’occidental’’, et fait la sourde oreille aux appels à l’aide des affamés en Corne de l’Afrique, n’apporte aucun soutien à un Soudan ‘’dévasté’’ par les catastrophes de toutes natures, dont celles de la nature, et n’agit que par les lèvres pour un Pakistan ‘’sous l’eau’’ !

Et qu’entendre par ‘’Occidental’’ ? Réponse : individu, se définissant lui-même comme ‘’homme blanc’’ ; sorte d’individu repus et viscéralement ‘’suprématiste’’, vivant dans des pays ‘’d’abondance’’ grâce aux richesses spoliées des anciennes colonies, haïssant l’Islam sans raison, dédaignant les ‘’noirs’’ tous les jours, minimisant froidement les asiatiques, soumettant bêtement les ‘’arabes’’, vassalisant cruellement les Latinos, défendant Israël bec et ongles, sacralisant la ‘’Shoa’’ et considérant antisémite tout ‘’révisionniste’’ ; diabolisant l’Iran, fustigeant le Venezuela, raillant le Cuba, toujours contre la Russie, alarmé par le développement de la Chine ; et enfin ‘’pillard’’ des richesses naturelles des pays sous-développés, surtout ceux d’Afrique, en leur jetant ‘’un os à croquer’’ dénommé ‘’les retombées locales du projet’’, tout en s’assurant, en contrepartie, de l’exploitation sur des décennies durant, de leurs richesses minières, gazières et pétrolières.

Vous voulez vous en persuader ? Prenez ceci :

- Des milliers de jeunes africains, à fleur de l’âge, des deux sexes, viennent mourir, chaque jour que Dieu fait, sur les deux rives de la méditerranée, sans qu’aucun pays européen, de ce monde soi-disant ‘’civilisé’’ et ‘’humaniste’’, ne lève le petit doigt !

- Des milliers de Mexicains et autres ‘’latinos’’ essaient de traverser des frontières par marche mortelle, sur des milliers de Kilomètres, à pieds nus. Les USA les accueillent par des matraques, du barbelais, des prisons et, version ‘’Trump’’, par un mur de séparation à l’Israélienne !

- Les ‘’déplacés’’, les ‘’réfugiés’’, et autres victimes de ‘’guerres intestines’’, de ‘’catastrophes naturelles’’ et de ‘’conflits frontaliers idiots’’ entre États, sur le continent africain – au Congo, en Centrafrique, au Sahel, en Somalie, au Soudan et j’en passe- se comptent par milliers, si ce n’est par millions ; sans que le sommeil du plus petit homme ‘’Occidental’’ ne soit dérangé !

- Les réfugiés syriens, et avant eux ceux innombrables d’Afrique noire, se comptent par millions. Le soi-disant Conseil de Sécurité de l’ONU ne s’est jamais réuni pour en débattre. Mais avec la crise Ukrainienne, il se réunit presque tous les jours !

- Les ‘’Rohingas’’ brûlés vifs, inhumés les yeux ouverts, saccagés, au vrai sens du terme, déportés et chassés de leurs terres, pour le seul crime d’être des musulmans ; ne se sont jamais vus défendre par les USA, la France, ou la Grande Bretagne !

- Les âmes des africains, fauchées quotidiennement par des ‘’attentats’’ commis par des bandes de crétins, entretenues et ‘’créées’’ de toutes pièces par les services de renseignement des pays occidentaux et leurs suppôts d’États ; ne constituent pas des vies humaines, et ne méritent guère de réunions emballées, comme celles auxquelles nous assistons ces jours-ci, au siège de cette innommable ONU. 

Alors, qu’on arrête ce tumulte dédaigneux, ce ballet diplomatique à relents impérialistes, ce cirque moche de réunions sans fin à New-York, cet ‘’ordre’’, cynique et inique à l’égard d’une Afrique exsangue et décharnée, mise à sac par ces ‘’charognards’’ d’Occident, qui nous écrasent, depuis leur deuxième ‘’Guerre mondiale’’, par leur OTAN hyper-équipé ; qui nous dépassent par leur High-Tech, tout en nous laissant sans écoles ; nous étranglent financièrement par leur SWIFT ; nous ligotent économiquement par leurs institutions de Breton-Woods, FMI et Banque Mondiale, pour ne pas les nommer ; et qui enfin, viennent dans nos pays délabrés, défendre l’homosexualité ! 

Quelle ignominie !

Donc, arrêtons de parler de ‘’l’Ordre mondial’’, du ‘’Droit des Hommes’’, de la ‘’Démocratie’’, de ‘’l’égalité et de la justice’’ ; pour désigner la situation du monde actuel. Chimères d’un Occident impérialiste, qui se vautre dans l’opulence la plus ostentatoire, et nous baille bonnes ses valeurs de capitalisme rapace, d’humanisme partiel et de démocratie tronquée.

Il y a lieu certes, de lancer un appel pressant à toutes les forces vives de l’Afrique, du continent Asiatique et de l’Amérique latine, pour œuvrer sans tarder, à la mise en place d’un nouvel ordre mondial, par la création d’une vraie Organisation des Peuples Unis. Des pays comme la Russie, la Chine, l’Inde, le Pakistan, le Brésil, le Venezuela, le Mexique, la Turquie, l’Afrique du Sud, la Malaisie, l’Indonésie, l’Algérie, l’Arabie Saoudite, l’Australie, la Nouvelle Zélande, l’Iran, l’Ouzbéquistan et le Nigéria ; peuvent, chacun pour une raison bien établie, œuvrer, et en concert avec les autres pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine, à la mise en place de cette organisation des peuples libres et égaux, à la place et au lieu de ce torchon appelé ONU.

Cette Organisation des Peuples Unis, devra avoir comme tâches essentielles :

- Le respect de la souveraineté des États et la non-ingérence dans les affaires intérieures des pays membres. La consolidation de la paix et des valeurs de fraternité, de coopération et de solidarité entre les peuples. Avec l’arrêt immédiat du cirque des ambassadeurs des puissances coloniales et des ONG internationales, comme celles dites du système Onusien, qui s’immiscent de manière flagrante dans les affaires intérieures des pays d’Afrique, s’érigeant parfois même comme gouvernement parallèle et plus puissant.

- Une économie de marché, respectant la propriété privée-et pas un capitalisme rapace et libertaire- économie à visage humain, et prenant la dignité humaine de tout individu comme base, en lui garantissant un seuil minimum de droits économiques : un logement décent, un travail source de vie digne, protection sanitaire suffisante ; droits prioritaires sur l’enrichissement et le profit.

- Le respect des choix des peuples des États membres-et non pas la démocratie occidentale tronquée-pour eux-mêmes et par eux-mêmes, des institutions et de la manière dont ils veulent être gouvernés. À la seule condition de ne pas menacer la paix mondiale.

- L’interdiction de la fabrication des armes, sauf celles de légitime défense et de maintien de l’ordre à l’intérieur du pays, et l’orientation de tous les budgets de défense et d’achat des armes, au développement des infrastructures, de l’enseignement et de la santé.

- La consécration obligatoire de 70% (soixante-dix pour cent) du budget de chaque pays à l’Enseignement, et à la recherche scientifique. Dans chaque pays, doit être ainsi garanti l’accès à une école publique ou privée, qui prend chaque enfant du préscolaire jusqu’à l’Université, dans les conditions les plus optimales pour l’acquisition du savoir et des connaissances modernes.

Ainsi nous aurons plus d’écoles, d’universités, de bibliothèques, de Laboratoires et de centres de recherche scientifique, que de Chars, fusils, bombes, missiles et autres moyens de destruction.

Car c’est bien de cela que l’Afrique a besoin : des écoles, des universités, des bibliothèques, des laboratoires de recherche scientifique, du savoir, de la maîtrise des sciences modernes et de la technologie. Des infrastructures, routes, ponts et aéroports ; TGV et tramways ; hôpitaux et pharmacies ; eau potable, électricité, agriculture et élevage modernes. Voilà de quoi chaque pays, chaque peuple, chaque individu a réellement besoin. Qu’il soit en Afrique, en Asie, ou en Amérique latine, il en a grandement, prestement et indiciblement besoin.

Le reste n’est qu’hypocrisie, mensonges, et arrogance d’un Occident en décadence et déchéance certaine.

Alors, vivement le rejet de l’ONU et la création d’un nouvel ordre mondial.

Nouakchott le 22/09/2022

Mohamed Yeslem Yarba BEIHATT.

beihatt@gmail.com


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)