Précision de Cridem à propos de l’"article" de M. Samba Thiam, objet de polémique

, par  masterEveil , popularité : 15%

A CRIDEM, nous avons été surpris par l’amalgame et les accusations non fondées et mensongères qui ont été constatés après la diffusion d’"un article" de Samba Thiam, président des FPC. L’occasion a été ainsi saisie pour se lancer dans une sorte de levée de boucliers injustifiés, comme par le passé, contre le site CRIDEM. 

Ce qui requiert de notre part cette précision suivante d’entrée de jeu. CRIDEM dispose de plusieurs adresses e-mails qui permettent à toute personne qui le désire, institutions, partis politiques ou autres ONGs de SOUMETTRE un article. Quand celui-ci est VALIDÉ, nous faisons mention de la source, sans apporter aucune modification. 

Pour ce qui est de l’"article" de M. Samba Thiam, la rédaction de CRIDEM voudrait apporter ces précisions suivantes : 

- Habituellement, M. Samba Thiam soumet ses articles par l’intermédiaire de l’adresse email sall1@aol.com qui est, apprend-on, par ailleurs, celui du webmaster du site flamnet. Ce dernier a envoyé l’article intitulé "AVERTISSEMENT" et signé par M. Samba Thiam. Nous joignons une capture d’image de l’envoi de cet article, objet de polémique, daté le 20 mai. Quoi, de plus normal, alors de diffuser tel quel l’article en question qui a été soumis.

- Ainsi dit et précisé, cela permet de répondre à cette question : "Donc l’erreur vient d’où ?". D’ailleurs, des précisions ont été apportées par rapport à cela par les concernés.

- Nous le rappelons à ceux qui l’oublient souvent que CRIDEM tire l’essentiel, en dehors des soumissions d’articles, ses informations à partir de la REVUE DE PRESSE qu’elle soit nationale ou étrangère. Cela a été toujours ainsi et cela depuis sa création en 2003. Une ligne éditoriale que CRIDEM assume entièrement et pleinement. Et qui a fait école en Mauritanie.

- S’en prendre gratuitement à CRIDEM, pour des buts non avoués, n’est autre qu’une tentative de solder ses comptes, d’autant plus que la source de cet article s’en est excusée. Et les excuses ont été présentées par Samba Thiam et par l’expéditeur de l’article objet de polémique. Ce que CRIDEM n’a pas tardé à faire de faire.

Le webmaster
Cridem


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)