Procès en appel des abolitionnistes, le verdict tombe, cinq relaxes et des peines allégées

, par  masterEveil , popularité : 9%

La cour d’appel de Nouadhibou a rendu, ce vendredi après –midi aux environs de 17 heures, le verdict des militants, cadres d’IRA et des habitants de la gazra de Bouamattou.
Des détenus qui étaient condamnés en première instance à 3 ans de prison ont été relaxés. Il s’agit d’Ousmane ANNE, Jemal Samba, Mohamed Daty, Ahmed Mohamed Jaroullah, Ousmane LO.
Par contre, Khattry ould M’Barek et Ahmed Hamdy Hamar VALL sont condamnés à 1 an de prison dont 4 mois fermes. Hamdy Lehbouss et Bala Touré qui étaient initialement condamnés à 5 ans de prison sont condamnés par la cour d’appel à 1 an d’emprisonnement dont 4 mois fermes.
Des détenus qui étaient condamnés à 15 ans de prison ont vu leurs peines allégées, il s’agit de :
- Moussa Biram condamné à 3 ans dont 2 fermes
- Abdallahi Abou DIOP condamné à 1 an de prison dont 6 mois fermes
- Amadou Tidjane DIOP, écope d’une peine d’1 an dont 4 mois fermes
- Abdallahi Maatalla SECK dit Vieux, est condamné par la cour à 3 ans d’emprisonnement dont 2 fermes.
Par ailleurs la cour a condamné des habitants de la gazra Bouamattou, lieu des manifestations du 29 juin dernier, à de différentes peines et sont sommés de dédommager les policiers blessés.
Deux peines de 5 ans de prison ferme, et des peines de 3 ans dont 2 fermes.

Zouerate Actu


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)