Proclamation des résultats du second tour des électionslégislatives, régionales et municipales

, par  masterEveil , popularité : 2%

Le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Monsieur Mohamed Vall Ould Bellal, a proclamé, lundi après-midi à Nouakchott, les résultats du second tour des élections législatives, municipales et régionales organisées le 15 septembre 2018 dans une déclaration dont voici le texte intégral :

‘’ Chers concitoyens,

C’est pour moi un grand honneur de proclamer, au nom du comité directeur de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), les résultats du second tour des élections législatives, régionales et municipales , organisées le 15 septembre 2018.

C’est l’occasion de vous exprimer de nouveau la satisfaction du comité directeur de la CENI pour la participation active du peuple mauritanien à ce second tour, marquant ainsi son attachement à la démocratie en tant que vision civilisatrice, mode de conduite civique des affaires publiques, ainsi qu’un moyen de promouvoir la paix sociale et réaliser le développement économique souhaité.

Une lecture préliminaire des résultats de ces élections fait apparaître un certain nombre d’observations positives, notamment :

1. Une participation politique sans précédent à ces élections et l’accès de nombreuses forces politiques à la coupole du parlement et aux conseils régionaux et municipaux ;

2. Un vent de modernisme qui commence à souffler sur la scène politique nationale et que reflète, entre autres, le rôle vital que jouent désormais les organisations de la société civile, les organisations de jeunesse, mais aussi les réseaux sociaux dont certains acteurs viennent de faire leur entrée au niveau parlement ;

3. Une prise de conscience politique croissante au sein de la société mauritanienne, aussi bien en zones urbaines que rurales, avec l’émergence de choix politiques sur la base de critères rompant avec le conformisme de la société traditionnelle.

Ces élections ont également révélé certaines lacunes et insuffisances nécessitant davantage d’attention, notamment : le non-respect des plafonds financiers autorisés dans les campagnes électorales et le non-respect de l’incompatibilité entre certaines fonctions civiles et militaires et le travail politique et électoral, etc.

Avant d’aborder les résultats, je tiens à présenter mes sincères remerciements à tous nos partenaires au processus électoral, notamment : les partis politiques, les candidats et les électeurs, les observateurs nationaux et internationaux, les médias privés et publics, pour nous avoir appuyés et accompagnés dans ce processus électoral sans précédent dans sa diversité, son ampleur et le grand nombre de concurrents qui y ont pris part.

J’exprime aussi notre gratitude aux autorités civiles et militaires qui ont assumé leurs importantes responsabilités, en assurant, comme elle se doit, la sécurité de toutes les étapes du processus électoral, sur l’ensemble du territoire national.

Chers concitoyens,

Je viens maintenant à la proclamation des résultats.

• En application des lois et règlements relatifs aux élections législatives, régionales et municipales ;

• Se référant à la déclaration de la CENI du 8 septembre 2018 portant proclamation des résultats du premier tour des élections législatives, régionales et municipales, organisées le 1er septembre 2018 ;

• Vu le décret N. 108/2018 du 21 juin 2018 portant convocation du collège électoral en vue de l’élection des députés à l’assemblée nationale, des conseillers régionaux et des conseillers municipaux ;

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a procédé à l’organisation du second tour de ces élections le 15 septembre 2018 sur la base des données suivantes :

1° Par rapport à l’élection des députés à l’Assemblé Nationale :

Le scrutin a été organisé dans 12 circonscriptions électorales dans lesquelles 6 partis et 3 coalitions de partis étaient en compétition pour 22 sièges.

2° Par rapport à l’élection de conseillers régionaux :

Le scrutin a été organisé dans 9 circonscriptions où 3 partis et 3 coalitions de partis étaient en compétition pour 182 sièges.

3° Par rapport aux élections municipales :

Le scrutin a été organisé dans 108 circonscriptions municipales avec 31 partis et 7 coalitions de partis qui étaient en compétition pour 2010 sièges.

4° Résultats des élections :

La synthèse des procès-verbaux des opérations de vote qui se sont déroulées dans 3.621 bureaux donne les résultats suivants :

Nombre d’inscrits : 1.267.623

Nombre de votants : 702.066

Bulletins nuls :

Elections législatives : 15.444

Elections régionales : 91.068

Elections municipales : 38.195

Bulletins neutres :

Elections législatives : 3.210

Elections régionales : 16.954

Elections municipales : 13.241

Suffrages exprimés :

Elections législatives : 165.953

Elections régionales : 610.998

Elections municipales : 563.411

Taux de participation : 56%

5° Répartition des sièges entre les partis en compétition au second tour :

Pour les législatives :

L’UPR a remporté les 22 sièges au parlement qui étaient en ballotage

Pour les élections régionales :

UPR (111 conseillers), Tewassoul (26), Coalition Hatem, Tewassoul et UDP (21), UDP (19), Coalition AJD-MR et Tewassoul (5).

Pour les élections municipales :

UPR (942 conseiller), UDP (292), Tewassoul (106), El Karama (98), Coalition UFP, Hatem, Tewassoul et Adil (79), AND (62), El Wiam (52), El Vadila (33), Sursaut de la Jeunesse (28), UCM (25), PUD (20), APP (19), IDN (19), Ravah (17), AJD-MR (15), Coalition Hatem, Tewassoul et El Moustaqbal(14), Parti Avant-garde (13)

la coalition AJD/MR et Tawassoul et les partis Nidaa Al Watan, MEJD et PPPD ont obtenu 10 sièges chacun.

les partis MPM, PMDE, PTG et UFP ont obtenu 9 sièges chacun.

la coalition UFP, Tawassoul et Parti avant-garde et les partis FP, PMM, Hiwar, PCDEV et PDA ont obtenu 8 sièges chacun.

les partis RD, PCM et El Islah ont obtenu 7 sièges chacun.

la coalition Parti avant-garde et CDN et la coalition UFP et AJD/MR ont obtenu 6 sièges chacune.

le parti PUCM a obtenu 5 sièges.

Les résultats, en détails, seront publiés sur le site web de la CENI et ventilés à travers les médias publics et privés.

En conclusion, la CENI, au moment où elle proclame les résultats du second tour, présente ses excuses au peuple mauritanien pour toute lacune ou insuffisance apparues, soulignant du coup qu’aucune œuvre humaine ne saurait être parfaite. Cela est valable aussi bien pour le travail individuel, ou en groupe ; le travail d’un parti, d’un candidat, d’une autorité ou d’une opposition ….. Nous sommes tous des êtres humains qui agissent en bien, mais qui peuvent aussi commettre des erreurs. La CENI n’est qu’un élément d’un tout. S’il s’était trouvé sur des partis et des candidats qui y vivent et se livrent compétition sereinement, Allah leur aurait envoyé, du ciel, une commission électorale angélique.

Par ailleurs, nous rappelons que la CENI, de part ses pouvoirs et ses prérogatives actuels, ne peut assumer le processus électoral entier, dans tous ses détails et dispositions, notamment en ce qui concerne le règlement des litiges et la recompte des suffrages qui se situent au cœur des prérogatives du pouvoir judiciaire. Dis-leur : « Qu’Allah suffise comme témoin entre vous et moi ! Allah connaît si bien les hommes, Ses créatures ! Il connaît bien tous leurs secrets ».

AMI


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)