Qui veut un 3e et 4e mandat doit voter les listes du parti UPR sans discrimination.

, par  masterEveil , popularité : 18%

Dans le cadre de la visite qu’il effectue actuellement au Hodh Charghi, le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a présidé, lundi soir, à N’Beiket Lahwach une réunion qui a regroupé des cadres, des élus, des représentants des associations d’éleveurs et des acteurs de la société civile.

Au cours de cette réunion, le Président de la République a invité les participants à s’exprimer sur la situation de leur moughataa et particulièrement sur les problèmes de développement auxquels ils font face. Il leur a demandé d’évaluer l’impact des grands projets que l’Etat a initié dans cette région longtemps confrontée à la marginalisation.

Dans son allocution pour la circonstance, le maire de la commune de N’Beiket Lahwach, M. Sid’Ahmed Ould M’Kheitir, a souhaité la bienvenue à Monsieur le Président de la République et exprimé la gratitude des populations pour la création de cette moughataa. Cette décision avait permis d’améliorer les conditions de vie des habitants, d’urbaniser leur cadre de vie et de les faire accéder à la modernité.

La maire a demandé à ce que la route Néma-N’Beiket Lahwach soit bitumée et souhaité que la société Iskan contribue plus efficacement à la modernisation et à la réhabilitation des principales voies de la cité.

Les intervenants ont exprimé leur satisfaction pour les politiques et stratégies publiques engagées depuis une décennie et qui ont valu au pays de renforcer les bases d’un développement global et consacrer le principe de la corrélation entre développement et sécurité.

Ils ont également salué les multiples projets réalisés dans la wilaya du Hodh Cgarghi, particulièrement dans la moughataa de Dhar, notamment l’approvisionnement en eau potable, le désenclavement, le lancement de projets de développement, le renforcement de la cohésion nationale et la promotion des femmes et des jeunes au niveau national.

Dans sa réponse aux problèmes soulevés par les intervenants, le Président de la République a remercié les populations de N’Beiket Lahwach, notant que le but de cette visite est de se pencher sur la situation des citoyens et de trouver des solutions aux problèmes auxquels ils sont confrontés.

Le président a mentionné avoir posé la première pierre de cette moughataa en 2009 et le souci de l’État de fournir tous les services, y compris l’électricité, la santé et l’éducation, afin de rassembler la population et lui assurer les services vitaux.

Il a exhorté toute la population à renoncer à la discrimination et à éviter les divergences internes qui sèment la division et ne sont pas dans l’intérêt général, ajoutant que les projets de développement sont la propriété de tous et non d’une personne.

Le président a insisté sur l’importance de l’éducation et souligné que tout progrès ou développement qui ne soit basé l’enseignement ne peut pas résoudre les problèmes des citoyens, ajoutant qu’il est nécessaire de créer un terrain propice à un enseignement qui bannit et combat la discrimination et qui garde la même distance par rapport à tous.

Le Chef de l’Etat a ajouté que l’élimination de la pauvreté, de l’ignorance et de la maladie exige de nous de serrer les rangs et d’envoyer les enfants à l’école, soulignant que l’urbanisation abusive constitue un réel obstacle au développement humain, en particulier dans un pays aussi vaste que la Mauritanie.

Il a indiqué que les projets réalisés, y compris les établissements d’enseignement et de santé et les services d’eau et d’électricité, doivent être exploités de manière rationnelle et dans l’intérêt général. À cet égard, il a déclaré que l’usine de Néma pour la production de lait est d’une capacité de 30 000 tonnes, et qu’elle offre à la population la possibilité de rationaliser les ressources animales et d’investir dans ce domaine.

Dans ce contexte, le président a exhorté tout le monde à tirer parti de ce projet ainsi que du projet d’amélioration des races de bovins, en indiquant que cela ne peut être réalisé qu’en renonçant aux inutiles différends à caractères politiques et tribaux.

Il a encore dit que les problèmes posés trouveront les solutions appropriées dont notamment la réponse à la demande d’ouverture d’un lycée pour renforcer le rôle du collège et de l’école primaire de la moughataa.

De même la réalisation de la route sera faite l’année prochaine comme seront trouvées des solutions aux autres problèmes d’ordre général.

Concernant l’habitat décent, le Président de la République a précisé que l’Etat va réfléchir à des solutions adaptées notant que la société Iskan a dépensé entre 13 et 16 millions pour l’habitat dans la moughataa de Chami, ce qui ne s’applique pas à cette moughataa enclavée et qui fait que les pouvoirs publics réfléchissent à une solution appropriée pour cette moughataa du Dhar.

Le Chef de l’Etat a expliqué, au sujet des candidatures aux prochaines échéances, que celui qui soutient ce régime et ses options doit voter pour le parti de l’Union pour la République (UPR) et que celui qui se porte candidat à partir d’un autre parti n’est avec le régime ni avec le Président et que, en tout état de cause, les urnes seront l’arbitre à cet égard.

Au sujet de ceux qui demandent un troisième ou quatrième mandat, doivent suivre cette voie et voter pour les listes du parti UPR sans discrimination. Cela veut dire que celui qui appartient au parti au pouvoir doit voter en faveur de toutes ses listes : nationale, régionale, féminine et municipale. Le choix du parti de l’UPR doit être l’objectif de tous.

La réunion s’est déroulée en présence du wali du Hodh Charghi, de la ministre de l’agriculture, du directeur de cabinet du Président de la République, d’un conseiller et d’un chargé de mission à la Présidence.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)