Rabi convie les sebkhois à une approche globale et constructive

, par  masterEveil , popularité : 11%

Je voudrais user de mon droit de réponse pour, surtout et avant tout, féliciter tous nos concitoyens qui, malgré leurs multiples charges du quotidien, sont venus nombreux pour manifester leur adhésion à notre grand parti : L’UPR.

Je me permets de rappeler ici, à ceux qui l’ont oublié, que nous sommes parmi les membres fondateurs de ce mouvement et notre militantisme est resté constant et engagé, à l’inverse de ceux qui n’ont pas encore fini de transhumer. Les élections passées ont été perdues de courte tête au second tour du fait de turpitudes ignobles que les nécessités de cohésion et d’unité nous interdisent de rappeler ici.

Il faut regarder vers l’avenir, se tendre la main et travailler pour affermir la nouvelle dynamique. Je convie tous les acteurs à œuvrer dans ce sens.

Les données arithmétiques obtenues à l’issue du processus d’adhésion sont autant de faits édifiant largement sur l’apport de tout un chacun à la consolidation du parti. Elles doivent être utilisées pour unir et conjuguer les efforts pour davantage de succès.

Nous nous interdisons, pour notre part, toute attitude défavorable à l’esprit d’unité et ce malgré la confiance que place en nous une majorité confortable d’hommes de femmes et de jeunes désireux de relever tous les défis.

Par ailleurs le Sebkha est une commune de Nouakchott. Elle a des besoins et impératifs de développement propres. Elle ne saurait être le prolongement d’une quelconque ville du pays. C’est cet esprit citoyen que nous avons encouragé dans cette commune et cela nous a valu d’honorables résultats.

Pour réduire et émousser notre élan nos adversaires ont introduit une approche de gestion politique par entité d’origine inadaptée au contexte sebkhois. Cette approche digne d’un autre âge est tout simplement inacceptable. Les sebkhois méritent mieux.

Aujourd’hui nous initions une approche globale et constructive où on est sebkhois d’abord. Je convie tout le monde à cela. Autrement ce serait une trahison à l’endroit d’une jeunesse militante née dans cette commune qui constitue son premier repère pour ne pas dire son unique repère.

Raby Cherif Haïdara


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)