Recours de l’opposition contre la convocation du collège électoral

, par  masterEveil

L’opposition mauritanienne va introduire un recours auprès du Conseil Constitutionnel en vue d’obtenir l’annulation d’un décret du gouvernement convoquant le collège électoral à la date du 15 juillet, pour l’organisation d’un référendum visant l’adoption d’une révision constitutionnelle, adopté lundi dernier, selon une déclaration faite mercredi par son chef de File, El Hacen Ould Mohamed.
S’exprimant à travers une déclaration distribuée à la presse, El Hacen Ould Mohamed, issu du Rassemblement National pour la Réforme et le Développement (RNRD-TAWASSOUL-mouvance islamiste modérée) a estimé que « le gouvernement convoque le collège électoral sur la base de l’article 38 de la constitution.
Ce qui représente une violation de la loi fondamentale, car la voie de la révision constitutionnelle est tracée par le chapitre 11 de la même constitution, à travers ses articles 99,100 et 101 de celle-ci.
Alors, il appartient au conseil constitutionnel de prendre ses responsabilités conformément à sa mission, pour arrêter ce processus unilatéral en violation de toutes les valeurs et les règles démocratiques ».
Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, a décidé de recourir à l’article 38 de la constitution après le rejet de ce projet de réformes par le sénat.
Ce projet de révision constitutionnelle porte sur la suppression du sénat, la création de conseils régionaux, le changement des symboles nationaux (drapeau et hymne national) et la suppression de la Haute Cour de Justice (HCJ)……

Le Calame