Retour des pêcheurs : 500 familles vont être appuyées

, par  masterEveil , popularité : 12%

La situation des pêcheurs de Guet-Ndar a fait hier l’objet d’un conseil interministériel tenu à la primature. Le ministre de la Pêche a annoncé un appui aux 500 familles pour faciliter leur retour au Sénégal. Et une solution pour la brèche.
Un conseil interministériel s’est tenu hier à la primature sur la problématique du retour des pêcheurs sénégalais retenus en Mauritanie, mais également sur la brèche de Saint-Louis.
Cette rencontre fait suite à la visite du chef de l’Etat Macky Sall à Saint-Louis, le 05 mars dernier, dans le cadre de l’inauguration de l’ère de transformation de Gokhou Mbathie et le lancement des travaux de protection du littoral.
A l’issue du conseil, des mesures ont été annoncées, notamment un appui à 500 familles rentrées de Mauritanie afin de faciliter leur intégration.
"Nous le ferons avec d’importants moyens qui seront définis très bientôt pour pouvoir leur venir en aide, dans les plus brefs délais, en termes d’acquisition de pirogues, d’intégration dans les familles. Nous allons aussi voir avec la mairie de St-Louis, dans quelle mesure, il sera possible de trouver des espaces pour décongestionner "Guet-Ndar", annonce le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye.
Les pêcheurs sénégalais ont été arrêtés après que la Mauritanie a voté un nouveau code de pêche qui indique que pour pouvoir exercer cette activité en terre mauritanienne, il faut nécessairement débarquer la capture sur place.
Ce que les Guet-Ndariens ont refusé, contraignant ainsi l’Etat du Sénégal à ne pas signer un protocole d’accords avec ce pays frontalier. Cette absence d’entente entre les deux voisins a fait que les Sénégalais, qui ont été surpris dans les eaux du pays du général Aziz, ont été interpellés.
Le gouvernement déclare suivre le dossier et la tutelle estime que des solutions globales doivent être trouvées pour que les pêcheurs puissent retourner en Mauritanie.
S’agissant de la brèche de St-Louis, le ministre soutient que des solutions ont été trouvées, à partir des études menées avec de experts. "Il s’avère nécessaire de mobiliser 15 milliards F CFA pour pouvoir résoudre le problème de la brèche. Cette somme va être mobilisée dans un délai relativement court pour faire en sorte qu’il y ait une solution définitive dans cette brèche de St-Louis", souligne-t-il.
En attendant, explique le ministre, d’autres mesures immédiates sont prises, à savoir le positionnement de vedette et de patrouilleur dans la brèche afin de réguler les entrées et les sorties en fonction du temps et des prévisions de la météo.
Le ministre de l’Hydraulique et maire de St-Louis, Mansour Faye, salue cette initiative et pousse un ouf de soulagement. Il estime que ces mesures vont impacter 10 000 personnes. "Cela va permettre à ces braves pêcheurs de reprendre leurs activités économiques et contribuer à l’accroissement du PIB", dit-il.
Selon lui, la mise en place d’un comité va faciliter l’accompagnement des pêcheurs en termes d’aide social et de distribution des parcelles qui seront disponibles.

Source Enquête


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)