Sahara Occidental : le mandat de la Minurso renouvelé pour six mois

, par  masterEveil , popularité : 20%

Le Conseil de sécurité de l’ONU a renouvelé ce 31 octobre, pour six mois seulement, sa mission au Sahara occidental. Les Américains, qui portent la plume sur ce dossier, estiment que le raccourcissement du mandat maintient la pression sur les parties pour parvenir à un accord politique après plus de quatre décennies de conflit. Le Maroc, le Front Polisario, la Mauritanie et l’Algérie ont déjà fait un premier pas en acceptant de se retrouver les 5 et 6 décembre prochains à Genève pour la première fois depuis une décennie.

Accord sur le fond, mais désaccord sur la forme. Le Conseil de sécurité a voté pour le prolongement de la mission au Sahara occidental que les diplomates ont jugé indispensable à la stabilité de la région et pour promouvoir un accord politique. 
 
Mais les ambassadeurs se sont divisés sur la méthode. Les Américains ont estimé qu’un renouvellement pour 6 mois et la menace de mettre un terme à la mission faute de résultats concrets poussaient les parties à la négociation. 
 
La France, comme le secrétaire général Antonio Guterres, aurait préféré un mandat pour un an, gage selon elle de stabilité et condition nécessaire pour aboutir à une solution politique. 
 
Le Maroc, le Front Polisario ainsi que les pays voisins, l’Algérie et la Mauritanie, ont toutefois convenu de se rencontrer à Genève les 5 et 6 décembre prochains sous l’égide de l’ONU pour fixer les bases des discussions futures. Des pourparlers qui s’annoncent difficiles. Le principal point de désaccord restant le droit à l’autodétermination que souhaite le peuple du Sahara occidental et le plan d’autonomie que propose au contraire le Maroc. Le texte adopté hier occulte ces points de contentieux.

.pressafrik.com


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)