Sahara : la résolution 2468 consacre à nouveau l’Algérie comme partie principale au processus politique

, par  masterEveil , popularité : 15%

La résolution 2468 du Conseil de sécurité, adoptée mardi à une large majorité, consacre, une nouvelle fois, l’Algérie en tant que partie principale au processus visant à trouver "une solution politique, réaliste, pratique et durable" à la question du Sahara qui soit "basée sur le compromis".

Dans le paragraphe opérationnel 3, la résolution exprime le "soutien total" du Conseil de sécurité aux efforts en cours du Secrétaire général et de son Envoyé personnel visant à "maintenir le processus renouvelé des négociations afin d’aboutir à une solution à la question du Sahara".

L’organe exécutif des Nations-Unies note, à cet égard, l’intention de l’Envoyé personnel, Horst Köhler, d’inviter le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le polisario, à une nouvelle rencontre similaire aux deux tables-rondes tenues à Genève.

Le texte appelle, dans ce cadre, à faire montre de volonté politique et à travailler dans une atmosphère propice au dialogue dans le but de faire avancer les négociations, assurant ainsi la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité depuis 2007 et le succès des pourparlers.

La résolution, qui a réaffirmé, une fois de plus, la prééminence de l’initiative marocaine d’autonomie pour résoudre le conflit artificiel autour du Sahara marocain, a prorogé de six mois le mandat de la MINURSO, jusqu’au 31 octobre 2019.

Le Maroc s’est félicité d’un texte qui "répond aux attentes" de Rabat. L’ambassadeur Omar Hilale a souligné que la résolution évoquait la recherche d’une solution "réaliste, pragmatique".

Le texte établit aussi un lien clair entre "compromis et audétermination", a-t-il estimé, en réaffirmant que l’"autonomie" était la meilleure solution pour le territoire.

Atlas.fr


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)