Tawassoul-APP-El Wiam : Tous contre l’UPR !

, par  Webmastrer , popularité : 10%

Les trois principaux partis d’opposition, qui ont participé aux élections législatives et municipales du 23 novembre dernier, en l’occurrence Tawassoul, l’APP et El Wiam, ont scellé un accord de soutien mutuel au deuxième tour du scrutin prévu le 21 décembre courant. 

Une orientation politique qu’impose les difficultés énormes que peuvent rencontrer les candidats de ces formations pour remporter cette deuxième manche fortement disputée contre le parti au pouvoir l’Union Pour la République (UPR) ou contre les formations de la majorité présidentielle ayant réussi le ticket pour le second tour des scrutins de samedi prochain.

Les trois signataires de l’accord ont déjà commencé la mobilisation et la sensibilisation de leurs militants et de leurs sympathisants pour se conformer aux consignes de cette convergence des intérêts politiques et électoraux des uns et des autres face aux candidats du pouvoir.

Cet accord est le premier entre des partis de la Convention pour l’Alternance Pacifique (APP, El-Wiam) et Twassoul, seul parti de la COD qui a participe au scrutin.
Il s’agit de partis politiques qui avaient gardé jusqu’à présent une distance entre eux, notamment pour le parti islamiste qui s’activait au sein de la COD, à la différence de ses nouveaux alliés circonstanciels plutôt engagés dans une opposition dite modérée et responsable.

Cette union nécessaire pour la troïka des partis peut réellement compromettre les chances de l’UPR de remporter certaines circonscriptions électorales au second tour, où souvent il est talonné de près dans les résultats par l’une de ces formations, suivie par les autres.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)