Tension entre le Maroc et le Front Polisario : la Minurso mobilisée

, par  masterEveil , popularité : 20%

Après la réponse marocaine aux manœuvres militaires et les menaces du Polisario, des hommes armés du Polisario étaient présents, ce mercredi, dans la zone démilitarisée à Guergarat. Ils ont arrêté - quelque temps - des Marocains se rendant en Mauritanie pour un rallye, et il a fallu l’intervention de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (Minurso) pour la réouverture de la route. Mais ces bruits de bottes cachent, selon la chercheuse et professeur en sciences politique, Khadija Mohsen-Finan, une volonté de sortir de l’immobilisme.

Des regains de tension, il y en a régulièrement. Et je crois que chacun, protagoniste, voudrait sortir de cet immobilisme actuel. Il y a effectivement des provocations de part et d’autre un peu pour attirer l’attention de la communauté internationale sur cet immobilisme. Derrière cette gesticulation et ces bruits de bottes, il y a une volonté pour chacun des protagonistes de sortir du conflit sans savoir comment en sortir. On est une fois de plus devant un regain de tension, mais aussi une démonstration de force, c’est-à-dire que le Front Polisario menace de reprendre des armes. Je crois qu’on ne veut pas prendre cette position au sérieux. D’un autre côté, le Maroc parle de provocation. On tourne en rond et qu’on aurait besoin, aujourd’hui, justement de négociations franches, réelles sous l’égide des Nations unies.

RFI


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)