Tournée présidentielle à l’intérieur : Aziz a déjà fait les deux tiers du pays

, par  masterEveil , popularité : 11%

Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a déjà fait, dans le cadre de sa tournée « électorale » dans les wilayas de l’intérieur, les deux tiers du pays.
Après la première étape de Néma et de Kiffa, il y a quinze jours environ, le Chef de l’Etat s’est rendu ces derniers jours successivement à Rosso, Aleg, Kaédi, Sélibaby, Aïoun, Tidjikja.

Ce lundi 27 août courant, le Président mauritanien lancé à la rescousse de l’Union Pour la République, confronté à une rude bataille électorale, devra sillonner les capitales des wilayas du Nord mauritaniens en l’occurrence Akjoujt où il est arrivé dans la matinée, Atar plus proche puis la citée minière non loin de la Zouerate et enfin la capitale économique Nouadhibou, où il devra clôturer cette tournée électorale décisive pour l’après 2019.

On ne sait pas encore si les wilayas Nord, Sud et Ouest de Nouakchott auront droit à l’instar du reste du pays au même modus op rendus électoral cher à Aziz, même s’il avait prononcé un discours s’inscrivant dans la même optique à l’ouverture de la campagne électorale à l’ancien aéroport, qui est adressé à tous les citoyens de cette chère partie.
Le Président a sans doute réalisé la nécessité de descendre sur le terrain de la bataille politique afin de dompter cette multitude d’opposants au sein et hors de l’Union Pour la République (UPR), le parti au pouvoir et de faire comprendre à ses adversaires politiques qu’il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de le tuer.
Un pari qui s’est avéré selon des observateurs impossible si l’homme fort de Nouakchott ne s’engage en personne dans la campagne et mette de l’ordre dans ses troupes, qui ont pour seul dénominateur commun, le soutien d’Aziz.

Le Président qui est demeuré, malgré quelques déclarations à inscrire dans la politique politicienne et dans la tactique à faire parler le présent tout en nourrissant les impératifs du futur, aux rebondissements parfois contraignants aussi bien pour les défis intérieurs qu’extérieurs, façonnant bon gré mal gré, le devenir des Nations, mène une campagne féroce et engagée afin de s’assurer une majorité écrasante au futur parlement et d’avoir ainsi les coudes franches pour ce qui appelle « son chantier de construction de la Nouvelle Mauritanie »
Md Ould Md Lemine


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)