Trois ans de prison pour un falsificateur de billets de banque en Mauritanie

, par  masterEveil

Un tribunal de Nouakchott a condamné à trois ans de prison ferme un ressortissant marocain reconnu coupable de tentative de falsification de l’ouguiya, a-t-on appris de source judiciaire lundi dans la capitale mauritanienne.
L’affaire remonte à l’année dernière lorsque la douane mauritanienne a intercepté un camion venant du Maroc avec à son bord du matériel d’impression destiné à une entreprise qui venait d’être créée en Mauritanie sous le nom de Alpha Printe.
Après le contrôle du camion, des billets falsifiés de l’ouguiya ont été trouvés sur le chauffeur (un marocain) qui tentait de les dépenser sur le marché mauritanien.
Arrêté et interrogé, il a révélé que le matériel d’impression est envoyé par un dénommé Yehdhih Anders, marocain et résidant au Maroc, à un certain Abou Zeid Bouchaib, marocain lui aussi et établi en Mauritanie.
M. Bouchaib a été par la suite arrêté à Rosso et à fini par reconnaitre qu’il comptait bien imprimer des billets fTrois ans de prison pour un falsificateur de billets de banque en Mauritanie
alsifiés de la monnaie mauritanienne sous couvert de l’entreprise Alpha Printe.
Quant aux billets saisis sur le chauffeur, ils ont été imprimés à titre expérimental au Maroc sur le matériel d’impression saisi.
Le chauffeur a été acquitté et la plainte contre M. Anders a été abandonnée pour insuffisance de preuves.

 APA Nouakchott Mauritanie