UPR : les mauritaniens appelés à faire bloc contre la haine

, par  masterEveil , popularité : 15%

Il a été constaté récemment la diffusion à grande échelle de discours et messages incendiaires appelant à la haine et à l’atteinte à l’unité nationale. Ces discours et messages qui représentent un danger pour le tissu de la trame sociétale de notre pays constituent une exception et une contradiction criante par rapport à toutes les valeurs religieuses, sociales et culturelles de notre société musulmane et paisible.

Nous devons ici rappeler et nous rappeler, tous, que les Mauritaniens avaient choisi, dès l’indépendance du pays en 1960, l’option de l’Etat national rassembleur de tous ses fils et unificateur de toutes ses catégories et franges, loin de l’injustice. Ils ne portent donc pas la responsabilité d’un héritage qu’ils avaient abandonné à jamais et qui est devenu obsolète. 

Ils n’ont ni gardé ses inconvénients ni fondé leur Etat sur ses données de classe, sa différenciation ethnique et sa hiérarchie catégorielle. En effet, depuis l’indépendance, les Mauritaniens s’efforcent de bâtir un Etat national où les différences sociales sont éliminées et où tous ses citoyens ont accès aux mêmes opportunités et aux mêmes chances, loin de l’exclusion et de la marginalisation.

La dernière décennie a connu d’inlassables efforts redoublés sous-tendus par une vision perspicace et lucide pour renforcer la construction d’une société soudée et solidaire avançant à pas surs vers un avenir radieux et prometteur. De tels efforts ont permis à notre pays de franchir de grands pas sur la voie de la construction du véritable Etat citoyen qui ne laisse guère de place à la discrimination sur une base de classe, d’ethnie ou de catégorie. La sauvegarde et le renforcement de ces acquis requièrent notre union tous, la conjugaison de nos efforts, main dans la main, et le rejet de toute forme de propagande raciste ou d’incitation à la haine.

Nous devons également nous rappeler et prendre conscience du fait que dans les pays qui ont connu des situations ayant conduit à l’atteinte à leur sécurité et au climat de sérénité qui y régnait, tous les citoyens ont souffert des conséquences de l’absence de sécurité et de l’effondrement de la paix et tous, sans exception aucune, ont payé le prix de cette anarchie et de ces troubles.

Etant conscients que ce sujet constitue une préoccupation commune de tous les Mauritaniens loyaux, nous saisissons cette occasion pour appeler toutes les forces vives dans le pays, que ce soient des partis politiques, majorité et opposition confondues, des leaders d’opinion, des ulémas ou imams, des élus, des syndicats ou des organisations de la société civile, ainsi que tous les citoyens à faire bloc de manière ferme face aux appels à la haine qui cherchent à attenter à la sécurité de notre pays et à porter préjudice à sa paix et à sa cohésion sociale.

Dans le but de traduire dans les faits cette position, nous, au sein du parti de l’Union pour la République, vous invitons, tous, à participer à une marche qui sera organisée au cours de la première moitié du mois de Janvier 2019, et ce, en guise d’expression civique civilisée de notre rejet tous, majorité et opposition, du discours de haine et de racisme d’où qu’il émane et quels que soient ses auteurs. Par cette marche, nous exhortons aussi à resserrer les rangs et à œuvrer à la construction d’une société solidaire et soudée dont le socle est fondé sur la piété, la justice sociale, les principes de la démocratie et les valeurs de l’Etat citoyen où tous les citoyens sont égaux devant la loi.

Nouakchott : 27 Décembre 2018

Union Pour la République

* L’UPR dénonce les tentatives d’atteinte à l’unité nationale ( Communiqué)


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)